Dernières nouvelles
Accueil » Economie et entreprise » Air Algérie-Royal Air Maroc : La guerre est déclarée

Air Algérie-Royal Air Maroc : La guerre est déclarée

Air Algérie s’apprête à renforcer sa flotte de sept Boeing et Airbus à grande capacité, pour s’attaquer au continent. Alger servira de hub pour acheminer des voyageurs occidentaux et asiatiques vers les villes africaines, une stratégie empruntée à la Royal Air Maroc.

Air Algérie a décidé de sortir de sa passivité sur le continent africain pour s’attaquer à un marché de plus en plus dynamique aux côtés de la compagnie Royal Air Maroc, ou encore d’Ethiopan’s et de la South Africa Airways. En effet,  Air Algérie” vient d’annoncer l’ouverture de treize nouvelles lignes, dont dix en Afrique”, selon l’Agence de presse algérienne. L’une des routes aériennes concernera Marrakech, ce qui est perçu comme une vraie déclaration de guerre par les équipes de Driss Benhima, le patron de la Royal Air Maroc.

Marrakech dès 2016

Quoi qu’il en soit, des villes comme Marrakech, Douala au Cameroun, Libreville au Gabon, Cotonou au Bénin ou encore Addis-Abeba seront reliées à Alger une compagnie qui ne cache plus ses ambitions de concurrencer sa voisine maghrébine. Toujours selon l’Agence de presse algérienne (APS) qui cite Mohamed Salah Boultif, PDG d’Air Algérie, “la stratégie ne devrait pas tarder à être mise en place”. Puisque d’ici début 2016, donc dans les huit mois à venir, “Addis-Abeba et Djamena seront reliés à Alger”. Viendront ensuite, durant 2016, “six autres destinations, dont Libreville, Douala et Yaoundé et Marrakech”. Et dès 2017, Banjul en Gambie, Conakry en Guinée, Cotonou au Bénin, Lomé au Togo seront également reliés à Alger.

En effet, l’enjeu pour ces villes n’est pas seulement d’avoir une liaison directe avec la capitale algérienne. La Blanche servira de hub régional pour Air Algérie qui y acheminera des milliers de voyageurs venant d’Europe, d’Asie et d’Amérique avant de les réacheminer vers les capitales africaines. Car la clientèle locale d’Air Algérie n’est pas capable de remplir les trois Airbus A330-200, ou encore les huit Boeing 737-800 Next Generation qui font partie du programme d’acquisition de la compagnie.

Une guerre déclarée contre la RAM

Au niveau des services de la RAM, on n’en doute pas une seconde,” Cette nouvelle stratégie ne nous laisse pas indifférents, car elle correspond à l’arrivée d’une nouvelle offre sur des destinations que nous desservons déjà”, affirme une source proche de la direction de la RAM. Jusqu’ici, Air Algérie avait des airs d’outsider en matière de liaison du continent avec le reste du monde. Malgré la position stratégique d’Alger très comparable avec celle de Casablanca, aucun effort n’avait été fait par la compagnie algérienne. Ainsi, seule une dizaine de liaisons existait avec des pays essentiellement ouest-africains et francophones, comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie. Alors que la Royal Air Maroc réalise désormais l’essentiel de son chiffre d’affaires, et surtout de ses 168 millions de dirhams de bénéfices, grâce à ses liaisons africaines. C’est sur et avec le continent que la croissance de la RAM est la plus forte.

Air Algérie Royal Air Maroc Transport aérien

8 commentaires

  1. Avatar

    Cela s’appelle faire du copier-coller ! Et pourquoi n’y ont il pas pensé avant ? Remarquez, ce sera l’occasion de comparer deux modes de gestion différents ! l’un bureaucratique d’un autre temps, et l’autre déjà en place, moderne, avec des objectifs de rentabilité.

    • Avatar

      Et avant le Maroc se mode de fonctionnement n’existait nulle part ailleurs ???
      C’est du business tout simplement.

      • Avatar

        D’accord avec vous… c’est du business. et c’est bon pour le client

      • Avatar

        Ah, c’est parce que c’est le Maroc qui a inventé la concurrence LOYALE? Je pense que ce pays a uniquement inventé la soumission ROYALE.
        Plus sérieusement, c’est de bonne guerre et bénéfique pour l’économie régionale.

      • Avatar

        Pour cela il faudrait que les européens,les asiatiques,etc fassent escale à Alger et c’est pas gagné. Faut dire ce qui est c’est pas très attirant.

    • Avatar

      Non Monsieur, ce n’est pas du copier-coller. Ce n’est pas parce-que la RAM dessert Paris qu’Air Algérie doit refuser de le faire. C’est du n’importe qui votre commentaire.
      [edit modération – Merci de rester dans le commentaire de fond sur le sujet de l’article]
      La RAM considère sa dimension africaine comme une opportunité financière à saisir, par contre la dimension africaine de l’Algérie tire ses racines des lutes anti-colonialiste que ces pays ont menés ensembles.

  2. Avatar

    Après lecture de l’article on s’aperçoit que le titre ne convient pas au contenu. Mettez plutôt “air Algérie déclaré la guerre à la RAM”; ce serait mieux! Relisez.

  3. Avatar

    c’est une bonne nouvelle!

    Ceci-dit la RAM a toujours été en avance sur Air Algérie et aucun pilote ne peut venir le nier (je suis pilote)

    Air Algérie a été obligée de sous traiter une partie de la formation sur simulateur 737 NG à la RAM. et les instructeurs-pilotes marocains ont été à la hauteur. la qualité, le sérieux et l”implication étaient au rendez-vous

    J’ai vécu au Canada il y quelques années en arrières, et pour rentrer à Alger – à l’époque – j’étais obligé soit de passer par Paris CDG ou par Casablanca. Air Algérie n’avait pas de liaison vers Montréal

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse