Dernières nouvelles
Accueil » Dossier du mois » La Banque Populaire publie un livre blanc sur l’énergie

La Banque Populaire publie un livre blanc sur l’énergie

La COP22 a été pour de nombreuses entreprises l’occasion de mettre en avant leur engagement pour l’environnement. La Banque Populaire du Maroc s’est démarquée en publiant un Livre Blanc. Objectif: contribuer aux côtés des pouvoirs publics et des entreprises marocaines, à l’adoption d’une politique d’efficacité énergétique et à l’investissement dans les énergies renouvelables.

banque-populaireA la veille de la COP22, la Banque Populaire du Maroc a publié un Livre Blanc dont la finalité selon l’établissement est de contribuer, aux côtés des pouvoirs publics et des entreprises marocaines, à l’adoption d’une politique d’efficacité énergétique et à l’investissement dans les énergies renouvelables. Ce Livre Blanc dresse un état des lieux à travers notamment l’analyse du contexte énergétique national, apporte de la transparence sur la politique de maîtrise de la demande d’énergie et décrit le mécanisme de la filière Efficacité énergétique et Energie renouvelable dont le potentiel reste entièrement à exploiter au Maroc.

A partir de ces constats, l’ouvrage énumère tous les cas de figures pouvant constituer des barrières ou obstacles au développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables et permet ainsi, de mieux orienter les opérateurs et de sensibiliser les décideurs quant aux diverses problématiques pouvant être rencontrées. Ainsi, ce livre délivre notamment des recommandations en termes d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable, dont toutes les mesures à entreprendre pour améliorer aussi bien la stratégie nationale que les mécanismes de financement, entreprendre des actions sectorielles pour instaurer un modèle performant, renforcer les capacités et R&D, adopter une meilleure gouvernance et enfin améliorer la sensibilisation, la formation et l’information. « Les prix élevés de l’énergie imposent la mise en place de mesures d’efficacité énergétique dont l’intérêt économique n’est plus à démontrer, parallèlement à l’existence d’un vaste potentiel d’actions, petites ou grandes, avec des délais de retour sur investissement courts. En plus des impacts bénéfiques pour la compétitivité et l’environnement, les mesures d’efficacité énergétique sont également une source d’emplois et de création de valeur ajoutée », souligne Mohamed Benchaaboun, Président du Groupe Banque Centrale Populaire.

Fruit d’un travail validé par des experts scientifiques, cet ouvrage se veut le témoin de l’adhésion de la Banque Populaire au vaste mouvement engagé pour assurer une transition énergétique globale vers un modèle plus respectueux de l’environnement, tout en permettant aux acteurs économiques de performer sur leurs marchés respectifs. «L’identification des mécanismes réglementaires, économiques et financiers – qui permettent d’orienter les actions des acteurs privés et publics vers cette adaptation des modes de production, de consommation et d’investissement – est donc au cœur de ce Livre Blanc», explique le patron de la BCP. Pour rappel, depuis 2014, 40% des projets financés par la Banque Populaire du Maroc dans le secteur des énergies se rapportent au renouvelable.

En 2015, le Groupe a consacré 10 milliards dirhams (environ 980 millions d’euros) aux programmes énergétiques, dont près de 4 milliards de dirhams (environ 390 millions d’euros) pour le financement des parcs éoliens. Il s’est également associé en 2015 au programme MorSEFF lui permettant d’octroyer jusqu’à 50 millions de dirhams de crédits aux PME marocaines.

COP22

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse