Dernières nouvelles
Accueil » Dossier du mois » Congo/Energies renouvelables : La Fondation Perspectives d’Avenir s’implique

Congo/Energies renouvelables : La Fondation Perspectives d’Avenir s’implique

 En Afrique, plus de 600 millions de personnes sont encore privées d’accès à l’électricité. Au Congo, où 35% seulement de la population profite des services de la Société Nationale d’Electricité (SNE), les importants investissements réalisés par le gouvernement depuis le début des années 2000 ont permis de multiplier par 7 la capacité nationale de production d’énergie. Celle-ci est en effet passée de 90 MW en 2001 à un peu plus de 600 MW en 2016 grâce à la construction de deux barrages hydroélectriques, d’une importante centrale à gaz et de quelques infrastructures thermiques.

Ces efforts du gouvernement congolais, s’ils ont pu combler un sévère déficit, n’ont toutefois pas encore permis de résorber toutes les difficultés rencontrées au quotidien par les ménages congolais, et nécessitent une nouvelle politique de mix énergétique visant à introduire les énergies renouvelables dans la capacité nationale de production.

fondation-perspectives-d-avenirEntre la nécessité de la lutte contre le réchauffement climatique et les exigences de la satisfaction des besoins en énergie des ménages en zones rurales, des acteurs individuels ou institutionnels privés ont décidé de contribuer à la mise en œuvre de l’agenda international du développement durable en accompagnant leurs compatriotes par le recours aux énergies renouvelables. Au Nord de la République du Congo, notamment dans quelques villages du district d’Oyo dans le département de la Cuvette, c’est la Fondation Perspectives d’Avenir, créée par M. Denis Christel Sassou Nguesso, qui a entre autres fait de cette question son cheval de bataille.

Son action, s’inscrivant à la fois dans la double volonté de couvrir les besoins en énergie des populations démunies ou défavorisées et de préserver la planète par la construction des villes et villages durables, mérite d’être mise en lumière. Et ce, d’autant plus qu’elle se déroule dans un contexte mondial d’appel à l’action en faveur de la réduction des émissions de gaz à effets de serre, et alors qu’approche la 22ème conférence internationale sur le climat (COP22) qui aura lieu du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech, au Maroc. Elle illustre la capacité d’une organisation de la société civile africaine à s’approprier l’agenda international et à démontrer un leadership dans sa mise en œuvre.

Dédiée à la formation qualifiante des jeunes dans les domaines qui seront nécessaires à l’émergence et au développement durable du Congo, la Fondation Perspectives d’Avenir, une organisation de la société civile congolaise reconnue par les pouvoirs publics, a retenu le secteur de l’énergie comme un de ses champs de prédilection. C’est parce qu’elle considère l’énergie comme un des leviers et facteurs de développement des pays africains qu’elle a développé des partenariats avec quatre entreprises de ce secteur partiellement ou totalement spécialisées dans le photovoltaïque.

Dans le cadre de son programme de formation qualifiante pour l’année 2016, la Fondation Perspectives d’Avenir a organisé en partenariat avec 3 Hommes Energie, une société de droit congolais, la formation d’une cinquantaine de jeunes congolais dans les métiers de l’électricité. D’une durée de six mois, cette formation qualifiante, validée par la direction de la formation qualifiante du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, Qualifiante et de l’Emploi des jeunes et la société Hitron, un des leaders mondiaux dans la production des compteurs prépayés, vise par ailleurs à préparer les apprenants à devenir des promoteurs de l’efficacité énergétique. En effet, outre la transmission des compétences techniques de base aux jeunes apprenants, la société congolaise 3 Hommes Energie, qui a développé ses activités à partir de la fourniture classique des services liés à la satisfaction des besoins en électricité des ménages et des communautés, s’est progressivement orientée vers la recherche de l’efficacité énergétique par la promotion et la vente des équipements contribuant considérablement à la réduction du réchauffement climatique ou fonctionnant à base d’énergie solaire.

Conscientes que l’efficacité énergétique contribue à la protection de l’environnement par la réduction des gaz à effets de serre, la société 3 Hommes Energie et la Fondation Perspectives d’Avenir envisagent chacun à sa manière et de façon complémentaire d’en multiplier l’impact. Si la société 3 Hommes Energie a choisi de se lancer désormais dans l’aventure de l’industrialisation, la Fondation Perspectives d’Avenir, fidèle à sa vocation de préparation du capital humain nécessaire au développement du Congo, a par contre fait le choix d’accompagner cette industrialisation en finançant la formation des jeunes qui la rendront possible.

Désireuse en effet de contribuer à l’efficacité énergétique, la société 3 Hommes Energie compte implanter une usine de fabrication de luminaires LED dans la zone industrielle spéciale de Maloukou dans la banlieue de Brazzaville. Elle commencera et entreprendra cette aventure avec les jeunes dont elle assure la formation grâce au financement de la Fondation Perspectives d’Avenir. Le partenariat original ainsi noué entre ces deux acteurs vise en même temps le développement des villes et villages durables à travers la promotion des stratégies de réduction du réchauffement climatique et le développement des compétences des jeunes dans les métiers de l’électricité. En investissant aujourd’hui dans la formation des promoteurs de l’efficacité énergétique, la Fondation Perspectives d’Avenir apporte sa pierre à la construction d’un monde durable.

En dépit des efforts d’augmentation de la capacité de production de l’énergie au Congo, les populations des zones rurales restent encore exclues des bénéfices de l’électrification. Cette exclusion a ses causes la fois dans la pauvreté des infrastructures de distribution de l’énergie disponible et l’incapacité de ces populations à faire face au coût d’accès à la denrée rare qu’est l’électricité en raison de la faiblesse de leurs revenus. Prenant la pleine mesure de cette double réalité, et fidèle à sa volonté de participer à la réduction du réchauffement climatique par la construction de villages durables, la Fondation Perspectives d’Avenir a aussi orienté son action au cours de cette année 2016 vers la satisfaction des besoins en énergie des populations des zones rurales dont son Président-Fondateur est un des élus à la chambre basse du parlement congolais.

Elle a en effet récemment initié un programme de promotion des énergies renouvelables par le développement du photovoltaïque en milieu rural à la faveur d’un partenariat avec l’entreprise MeagleSun spécialisée dans l’installation complète et la maintenance des armoires et centrales solaires en site isolé. Basée aux Emirats Arabes Unis, cette entreprise est connue pour la production de l’électricité localement en l’absence d’un réseau local dans les villages. Suivant la configuration de la dizaine des villages qui ont bénéficié du lancement du programme, deux types de systèmes autonomes y ont été installés, à savoir une centrale solaire hybride et des armoires solaires rurales. Si une centrale solaire hybride est un système centralisé de forte puissance avec une distribution de l’énergie par un ensemble de mini-réseaux enterrés vers les habitations et les infrastructures communautaires, les armoires solaires autonomes permettent par contre d’alimenter dix (10) habitations à la fois à travers un micro-réseau enterré. Les bâtiments communautaires tels que les écoles et centres de santé bénéficient quant à eux d’un système solaire hybride propre ou mutualisé. Le développement de ce type de mini-réseaux devrait permettre d’étendre ce programme d’électrification et donc d’améliorer l’accès des populations rurales à l’électricité.

Après une formation théorique et pratique, les apprenants formés par MeagleSun ont été mis en situation réelle de travail sur le terrain en vue de l’électrification par énergie solaire de dix-sept (17) villages. Grâce au savoir-faire acquis par les jeunes formés par MeagleSun, un peu plus de trois mille (3000) foyers-bénéficiaires reçoivent désormais de l’électricité propre, renouvelable et à un coût abordable dans leurs logements respectifs.

Les écoles où étudient leurs enfants et les centres intégrés de santé où ils vont se soigner sont aussi aujourd’hui éclairés.

Outre l’installation d’un système d’électrification à base d’énergie solaire, le programme de partenariat entre la Fondation Perspectives d’Avenir et l’entreprise MeagleSun a servi de cadre à la formation qualifiante de douze (12) jeunes appelés à assurer aussi bien l’installation, la maintenance des équipements installés que la poursuite du programme de développement des énergies renouvelables dans la localité. Destinée à assurer la durabilité des villages, ce programme de partenariat a assuré sa propre durabilité en préparant des jeunes à en garantir la pérennité. Disponible à foison au Congo, l’énergie solaire offre non seulement des perspectives de développement social et économique des populations, mais aussi des opportunités d’emplois aux jeunes.

L’engagement de la Fondation Perspectives d’Avenir en faveur de la construction de villes et villages durables peut aussi se lire à travers d’autres types de partenariat et d’initiatives. L’on se souviendra par exemple qu’au mois de février de l’année 2016, à Marrakech même, la Fondation Perspectives d’Avenir, à travers M. Denis Christel Sassou Nguesso, son Président-Fondateur, avait signé avec l’Université Privée de Marrakech et le consortium Solektra/Fondation Akon Lighting Africa un accord de partenariat sur l’implantation dans la ville d’Oyo d’une université verte. Outre le respect des normes écologiques, cette université devrait aussi assurer des formations dans le domaine des énergies renouvelables, notamment du solaire. En s’y engageant, la Fondation Perspectives d’Avenir y voit en effet l’opportunité de démontrer qu’il n’y a pas de leadership sans volonté d’agir et sans effort de préparation des consciences aux changements qu’impose la responsabilité collective face au danger que constitue l’augmentation du réchauffement climatique. Préparer les consciences au changement comportemental passe par une révolution des esprits et des mentalités dont les universités doivent être le creuset. Un tel objectif ne pourra être atteint sans préparation des hommes à conduire cette révolution. Consciente de cette exigence, la Fondation oriente et soutient aujourd’hui les études de certains bénéficiaires de ses bourses dans les domaines des énergies renouvelables et du développement durable.

L’action de la Fondation Perspectives d’Avenir est sans aucun doute au carrefour des objectifs 7, 11 et 13 du développement durable. Entre promotion d’une énergie propre et d’un coût abordable et la promotion aussi bien des villes et communautés durables que de mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques, elle s’inscrit véritablement dans le combat pour un monde durable qui passe par la protection de la planète, l’éradication de la pauvreté et la recherche de la prospérité pour tous. Elle mène cette action par la transformation des infrastructures et le combat pour le changement des mentalités. Combiner l’action de transformation des infrastructures et sur les mentalités est la meilleure manière de faire avancer une cause.

C’est la raison pour laquelle la Fondation Perspectives envisage d’étendre son action en faveur de la construction d’un monde durable en continuant à donner des bourses d’études dans ces domaines, en encourageant la création d’un institut supérieur sur les énergies renouvelables et d’études environnementales et du changement climatique au sein de l’université dont elle va favoriser l’implantation à Oyo, et en poursuivant ses efforts de développement des installations photovoltaïques dans les quartiers des villes et les villages du Congo. Le programme d’électrification solaire et de formation qualifiante que la Fondation Perspectives d’Avenir s’apprête à lancer dans le cadre d’un partenariat avec le Fondation Akon Lighting Africa est destinée à amplifier l’action initiée avec MeagleSun, et surtout à contribuer à la mise en œuvre de l’agenda international en participant à l’alliance pour une action en faveur de la construction d’un monde durable. La qualité de son action en la matière est à la hauteur de la vision et de l’engagement de son Président-Fondateur dont le leadership s’affirme déjà sur les enjeux internationaux.

 

Par Ato Gervais Agnan

COP22

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse