fbpx

Burkina Faso : Bruits de bottes à Ouagadougou

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce matin du vendredi 30 septembre, les populations de Ouaga se sont réveillées avec des coups de feu dans la cité. L’inquiétude est grande surtout que le signal du média d’État est coupé !

Les tirs ont débuté à l’aube près d’un célèbre camp de la capitale avant de se propager. Plusieurs accès stratégiques ont été barrés par des chars d’assaut et des blindés omniprésents.

Aussi, la consœur de la Radiodiffusion télévision du Burkina RTB ne peut être captée : le signal est coupé depuis de longues heures.

Règlements de comptes

Deux faits pourraient expliquer ces règlement de comptes entre militaires :

– Tout d’abord le contexte sécuritaire face auquel la junte du Faso est débordée. Le limogeage récent du ministre de la Défense pour résultats insatisfaisants en est la preuve. Surtout que le Président de la Transition s’est attribué le département afin d’y voir plus clair. Cette fin de mission ministérielle est en soi une crise au sein de l’exécutif.

– Ensuite, l’opinion avait désavoué le pouvoir actuel autour du concept  »Zéro pointé ». En effet, au lendemain de la prise du pouvoir, le chef de la junte avait déclaré que dans un délai de 5 mois, il allait contenir le péril terroriste. Hélas, le terme arrivé, la situation étant délicate, plusieurs leaders et formations politiques ont tiré de façon groupée sur le régime militaire aux affaires : un bilan négatif a été pointé par les adversaires politiques qui s’en sont donné à cœur joie.

Ces ingrédients pourraient avoir pesé dans la balance. On en saura plus dans les heures à venir !

Partager.

Répondre