fbpx

CAN : Ce qui est arrivé à l’arbitre de Mali-Tunisie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’arbitre central de la rencontre Mali-Tunisie, qui a sifflé la fin du match trop tôt à deux reprises mercredi, aurait été victime d’une insolation.

Selon le patron des arbitres de la CAN, Essam Abdel-Fatah, interrogé par la presse égyptienne, le Zambien Janny Sikazwe a été conduit à l’hôpital pour passer des examens en raison d’une insolation qui lui a fait perdre ses moyens. 
Janny Sikazwe, 42 ans, est au centre d’une polémique en raison de ses décisions de fin de match. 
Avec une température de 34 degrés et un taux d’humidité de 65%, la partie s’est effectivement disputée dans des conditions difficiles, ce qui expliquerait le manque de lucidité dont a fait preuve Sikazwe, conduit à l’hôpital au terme de la partie pour y subir des examens. C’est d’ailleurs, son adjoint, le 4e arbitre, qui avait été chargé de faire reprendre le match lors du temps additionnel. 
Lors du choc opposant la Tunisie au Mali (0-1), mercredi dans le Sud-Ouest du Cameroun, à la Coupe d’Afrique des Nations, l’arbitre zambien a sifflé la fin du match à la 85e minute, avant de reprendre, puis à la 89e minute et 45 secondes, cette fois-ci de manière définitive. Des décisions qui ont provoqué la colère de la délégation tunisienne.

 

 

Partager.

Répondre