fbpx

Côte d’Ivoire: Le patron de la BRVM conseillera le Nasdaq  

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sous ses mandats (il en est au deuxième), Félix Edoh Kossi Amenounvé a métamorphosé la BRVM, la Bourse régionale des valeurs mobilières d’Abidjan qu’il dirige avec brio depuis 9 ans.

La Bourse ouest-africaine est devenue une référence incontestable sur le Continent. Le marché a ainsi franchi le seuil psychologique des 20 milliards de dollars US de capitalisation. Une performance que les observateurs imputent à l’efficacité d’un paquet de réformes menées tambour battant par le management de la Place boursière. On citera entre autres, l’introduction de la notation, le lancement du marché hypothécaire et de la titrisation ainsi que l’harmonisation de la fiscalité des valeurs mobilières dans les pays de l’UEMOA.

Toujours dans la suite de ces réformes, deux chantiers imminents sont sur le point d’être concrétisés : l’ouverture d’un compartiment dédié aux PME de la région et la création d’un marché minier pour permettre aux entreprises de lever des fonds sur la base de leurs permis.

En décembre dernier, ses pairs africains ont porté le patron de la BRVM à la présidence de l’Association des Bourses des valeurs africaines (African Securities Exchanges Association, Asea). Félix Edoh Kossi Amenounvé n’a pas mis longtemps pour concrétiser son vieux rêve de connecter les différentes Places boursières du continent. C’est ainsi qu’il a chargé la société émiratie de technologie financière DirectFN d’élaborer une plateforme devant connecter sept Bourses africaines : Casablanca, Le Caire, la BRVM, Lagos, Nairobi, Maurice et Johannesburg.

C’est aussi en reconnaissance de son expertise et de son leadership que Félix Edoh Kossi Amenounvé a été admis à l’Exchange Renvie Council, un comité d’experts chargé de conseiller le Conseil d’administration des Bourses du Nasdaq, un impressionnant marché d’actions qui compte 5.000 entreprises cotées. Ce comité s’assure de l’application des règles de marché sur les quatre Bourses du Nasdaq (à savoir Nasdaq USA, Nasdaq Nordic, Nasdaq Baltic et Nasdaq Dubaï).

Le directeur général du BRVM est le premier Africain à siéger au sein de ce prestigieux comité. Son mandat court jusqu’en 2024. Pour le Nasdaq, l’entrée de Félix Edoh Kossi Amenounvé au sein de l’Exchange Review Council sanctionne sa stratégie d’ouverture aux personnalités provenant de pays émergents et en développement. Une stratégie qui lui permettrait d’approfondir la connaissance de l’environnement de ces économies. C’est aussi une forme de couronnement de la longue expérience du patron de la BRVM dans le secteur bancaire de ce brillant technocrate qui a commencé sa carrière en tant que directeur général de Société de Bourse à Lomé avant de présider la société de gestion d’OPCVM Opti Asset Management.  Il a par ailleurs assuré les fonctions de secrétaire général du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF, l’autorité de régulation de l’UEMOA) dont il est parti pour prendre le pilotage de la BRVM.

 

 

Partager.

Répondre