fbpx

Cybersécurité : Lomé lance un Centre d’alerte aux attaques informatiques

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Togo a lancé mercredi le Centre national d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT). Une structure pilotée par Cyber Defense Africa S.A.S (CDA).

Le Togo comme le reste de la planète, est confronté aux attaques informatiques. En lançant le Centre national d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT), les autorités togolaises veulent prendre à bras-le-corps la question de la cybercriminalité. Pour elles, le danger n’est pas le particulier ou la petite entreprise qui a son ordinateur infecté par un virus, mais bien davantage les attaques massives contre des sites stratégiques : le port de Lomé, l’aéroport, la centrale électrique, les banques les fournisseurs télécoms et internet. Le lancement de CERT intervient alors que le gouvernement accélère son programme de transformation digitale visant à moderniser l’économie togolaise.

Le CERT aura donc pour mission d’identifier, d’analyser et faire face aux cybermenaces qui pèsent sur l’Etat, les citoyens, les entreprises et les organisations. Avec le lancement de CERT, le Togo rejoint ainsi un réseau mondial de pays dotés de CERT nationaux dédiés à l’effort collectif de cyberdéfense, à travers la surveillance du cyberespace local et la gestion 24h/24 et 7j/7 des incidents de cybersécurité. C’est également autour du CERT que s’organisera la lutte contre les cybermenaces au niveau international. L’objectif est ambitieux : le CERT permettra au Togo de devenir le leader ouest-africain en cybersécurité, indique-t-on de source officielle.


Grâce au partenariat stratégique entre le gouvernement et le groupe Asseco, le géant polonais de l’informatique, CERT offrira au Togo des formations répondant aux standards internationaux en matière de cybersécurité, notamment dans les domaines de la criminalistique, de la sécurité opérationnelle ou des crypto-monnaies.

 

Partager.

Répondre