fbpx

Desserte en eau : La Guinée dispose de 240 millions USD mais…

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Malgré son statut de château d’eau de l’Afrique Occidentale, le pays est à la traine en matière de distribution d’eau. Une situation évoquée par le Premier ministre, Kassory Fofana qui a levé le voile sur les besoins financiers en la matière. 

La résolution du problème d’accès à l’eau n’est pas des moindres en Guinée. Au cœur des préoccupations du gouvernement, son chef Ibrahima Kassory Fofana, a confié être en phase avec la recherche de financement.

«Le ministre de l’Hydraulique Papa Koly est en train de remuer terre et ciel, croyez-moi ! Même en Conseil des ministres, il a présenté au gouvernement des éléments de réponse, pour résoudre ce problème. Il porte un projet dans ce sens, ce qui signifie que le problème est connu, étudié et  ficelé. L’étude de faisabilité est disponible. Nous sommes à la recherche de financements», a déclaré le Premier ministre à un média, qui serait propriété de l’actuel intendant de la Présidence.


Aussi il a indiqué que, pour couvrir tout le pays, le gouvernement exprime un besoin d’un milliard de dollars  pour régler «définitivement» le problème d’eau. Pour la seule capitale de Conakry, ajoute-t-il, «il faut en tout 450 millions de dollars. Pour le moment, il  y a 170 millions mobilisés avec l’Inde et 70 millions obtenus auprès de la coopération chinoise». Tels sont les dessous de la desserte en eau qui ne couvre pas l’entièreté de la population guinéenne. Pour clore, Kassory Fofana a rappelé que son équipe est à la recherche du complément pour boucler le financement global et soulager ses compatriotes.

Partager.

Répondre