fbpx

Financement : Le Crédit agricole du Maroc met les bouchées doubles pour la campagne 2020-2021

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Huit (8) milliards de dirhams près 762 millions d’euros, au lieu de quatre millards auparavant. C’est la rondelette somme que le Crédit agricole du Maroc mobilise pour soutenir la campagne agricole 2020-2021.

Ce montant qui profitera aussi bien aux « agriculteurs, entrepreneurs ruraux qu’aux agro-industriels », doit leur permettre « d’assurer la continuité de leurs activités et de générer richesses et croissance pour le monde agricole et rural », souligne le Crédit agricole du Maroc (CAM). 

Si cette enveloppe de financement est passée du simple au double, c’est surtout pour soutenir « la dynamique de relance économique et la résilience de notre agriculture et l’émergence d’une classe moyenne en milieu rural ». Ce budget a trois destinations principales. La moitié, soit 4 milliards de dirhams sera orientée vers « l’agriculture via des crédits de fonctionnement et d’investissement dédiés à l’équipement et à la modernisation des exploitations agricoles ».

tinmar 970

Alors que l’agro-industrie profitera de 3 milliards de dirhams sous forme de « crédits de fonctionnement et d’investissements pour les projets agro-industriels et alimentaires ». Enfin, le milliard de dirhams restant servira à « l’encouragement de la création d’une classe moyenne dans le milieu rural et le développement de l’entreprenariat à travers des financements adaptés aux activités économiques en milieu rural (hors agriculture) et aux projets porteurs générateurs de revenus et de valeur ajoutée », souligne toujours le management de la banque.

Si le CAM a consenti à doubler ses concours pour les entreprises du secteur agricole et agroindustriel, c’est parce qu’il dispose des ressources suffisantes venant, pour partie, de la croissance des dépôts de la clientèle, mais également des lignes de financements internationales et enfin de ses émissions d’emprunt obligataire. Concernant les lignes internationales de financement, « la Banque a conclu des partenariats importants au profit du secteur agricole, agro-industriel et au monde rural auprès de la BEI, de l’AFD et de la BERD, totalisant 3 milliards de dirhams environ », explique toujours le management du groupe.

Selon la même source, « cette enveloppe exceptionnelle mobilisée par le Crédit Agricole du Maroc pourra être réévaluée ou réaménagée selon les dispositions spéci@fiques que pourrait prendre le gouvernement en matière de soutien additionnel notamment en ce qui concerne les taux ou les garanties ».

Partager.

Répondre