fbpx

Fintech : Sonacos et le Crédit Agricole du Maroc lancent le paiement des achats des intrants par mobile

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Des agriculteurs qui risquent de prendre une longueur d’avance en matière de paiement mobile, alors que les autres acteurs économiques des autres secteurs hésitent encore. Qui l’eut cru. C’est pourtant ce qui va bientôt se passer avec la solution mise en place par la Sonacos et le Crédit Agricole du Maroc (CAM).

Le CAM et la Sonacos ont annoncé avoir développé un service de paiement digital à travers l’application téléphonique mobile «Imtiazat-e». Il s’agit d’un pax important dans la digitalisation du secteur agricole et dont l’objctif est de faciliter le règlement des achats des intrants effectués auprès des Centres Régionaux de la Sonacos. En effet, les agriculteurs pourront ainsi payer leurs factures grâce à leurs téléphones mobiles.

Pour le Crédit agricole, il s’agit surtout d’accompagner «Génération Green», pour laquelle la il a mis en place un dispositif complet d’envergure apportant des solutions innovantes à l’ensemble des composantes de la nouvelle stratégie.


Il s’agit d’un système de paiement assez simple pour permettre aux agriculteurs de l’utiliser aisément. En effet, selon la banque, « le paiement par téléphone mobile, est possible par simple scan du code QR sur le bon de commande de la Sonacos ». De ce fait, le règlement des factures est confirmé en toute sécurité « sans avoir besoin de se munir, de transporter ou de manipuler de l’argent liquide », précise toujours le Crédit Agricole du Maroc.

Et d’ajouter : « Il s’agit d’un parcours 100% digital dédié à la filière céréalière et permettant aux clients de disposer de leurs semences en quelques minutes de façon rapide et sécurisée ».

Dans les mois à venir, la banque promet d’autres parcours similaire à cette première initiative. Leur développement est actuellement en cours pour que le secteur exploite toutes les potentialités de création de valeur qu’offre la digitalisation.

Pour sa part, la Sonacos compte, à travers cette modalité de paiements, faire bénéficier l’agriculteur d’une meilleure sécurité et commodité de paiement des achats effectués auprès de ses centres régionaux sans avoir à se soucier de transporter et de manipuler l’argent liquide.

Partager.

Répondre