fbpx

Gaz : Sonatrach fume le calumet de la paix avec son premier partenaire Naturgy

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après plusieurs mois de tension entre le géant algérien Sonatrach et son partenaire espagnol Naturgy, l’heure est à l’apaisement. En effet, hier jeudi 8 octobre, en marge de la visite du chef de gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, les deux entreprises ont signé un accord.

« Après cinq mois de négociations difficiles avec Naturgy (…), nous avons réussi à signer trois avenants aux trois contrats de gaz qui existent entre les deux sociétés », s’est félicité le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar.
Sonatrach va pouvoir « renforcer sa position sur le marché gazier espagnol et ibérique de manière générale, notamment en cette période de rude concurrence entre les différents producteurs de gaz », a-t-il déclaré à des journalistes en marge d’un forum d’hommes d’affaires algériens et espagnols à Alger.

tinmar 970

Selon M. Hakkar, l’Algérie fournit à l’Espagne plus de 12 milliards de mètres cubes de gaz par an, dont presque 8 milliards sont actuellement livrés à Naturgy dans le cadre des contrats conclus avec Sonatrach.

Cependant, l’Algérie n’ayant pas voulu renégocier les prix afin de les aligner sur les tarifs en vigueur sur le marché international, a failli perdre son premier client. Ainsi, depuis le début de l’année, les fournisseurs américains de gaz sont passés devant la Sonatrach. Il fallait, par conséquent agir vite afin de permettre au deux gazoducs reliant l’Algérie à l’Espagne de recommencer à fonctionner à plein régime et au plus vite. C’est désormais acté avec la signature des avenants au contrat initial de fourniture.

Partager.

Répondre