fbpx

Le Ghana confirme ses ambitions automobiles

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Ghana vient de confirmer ses ambitions dans le montage automobile avec l’arrivée d’un deuxième constructeur de rang mondial. La production reste encore modeste, mais le pays prend une sérieuse option pour devenir une véritable plateforme dans la Cédéao ou pour tirer profit de la Zlecaf.

Et de deux pour le secteur automobile ghanéen. Après l’allemand Volkswagen, c’est Toyota qui vient de poser ses balluchons à Accra. le constructeur japonais a ainsi choisi le Ghana pour sa toute première usine d’assemblage dans l’espace de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao). Cette unité a officiellement démarré ses activités ce mardi 29 juin 2021, après l’inauguration par le président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Toyota a adopté un plan de développement sur le continent qui cible cinq pays à savoir l’Afrique du Sud, , le Nigeria, le Kenya, l’Egypte et le Ghana.

A partir du Ghana et du Nigeria, le japonais est en mesure de viser un marché de 400 millions d’habitant avec un PIB de plus 800 milliards de dollars avec les 15 pays de la Cédéao. Mais pour le moment, il s’agit d’une modeste installation qui produit quelque 1500 véhicules par an dans sa phase de lancement.

Partager.

Répondre