fbpx

IFC: Cheick-Oumar Sylla nommé Directeur régional pour l’Afrique du Nord

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Société financière internationale (IFC – International Finance Corporation), membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé, récemment, la nomination de Cheick-Oumar Sylla au poste de directeur régional pour l’Afrique du Nord.

M. Sylla, qui a plus de 30 ans d’expérience dans les domaines de l’investissement et du développement international à son actif, notamment en Afrique et au Moyen-Orient, pilotera la stratégie d’IFC visant à soutenir la croissance du secteur privé et la création d’emplois à travers la région, indique l’institution dans un communiqué.
Avant de prendre ses nouvelles fonctions, M. Sylla occupait le poste de représentant pays d’IFC pour la Corne de l’Afrique (Éthiopie, Érythrée, Djibouti, Soudan et Soudan du Sud), où il a aidé à renforcer les activités et l’impact d’IFC dans la région, notamment pendant la pandémie de Covid-19, fait savoir la même source. M. Sylla sera basé au Caire et dirigera les équipes d’investissement et de services-conseils d’IFC en Égypte, au Maroc, en Tunisie, en Algérie et en Libye.
« L’Afrique du Nord est une région dynamique qui mise sur les solutions développées par le secteur privé mais qui fait également face à de nombreux défis », a déclaré Sérgio Pimenta, vice-président régional d’IFC pour l’Afrique, cité dans le communiqué.
« Je suis persuadé que Cheick-Oumar Sylla, un dirigeant expérimenté et un fin stratège, contribuera à approfondir l’impact d’IFC en Afrique du Nord afin d’aider la région à attirer davantage d’investissements et à créer les emplois dont elle a besoin pour se développer », a-t-il affirmé.
Diplômé d’HEC Montréal au Canada, M. Sylla a rejoint IFC en 2017 en tant que Principal Investment Officer pour l’Afrique. Avant de rejoindre IFC, M. Sylla avait occupé des postes de direction dans divers secteurs, notamment dans l’énergie, les télécommunications, le secteur bancaire, l’industrie pharmaceutique et l’hôtellerie.
Le portefeuille d’IFC (investissements et services-conseils) en Afrique de Nord s’élève actuellement à 1,58 milliard de dollars, selon le communiqué, relevant que l’IFC continue d’y développer ses activités dans des domaines clés pour la croissance, y compris le financement climatique, la santé et l’égalité des genres.

Partager.

Répondre

Retrouvez nous sur Facebook !