fbpx

Industrie culturelle : Le Covid a fait perdre au secteur de l’événementiel en Guinée 6 milliards de FG

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au lendemain de la décision gouvernementale d’ouverture des salles de spectacles et de la tenue des concerts, les acteurs ont fait le bilan. Ils prévoient des assises afin de pallier à d’éventuels désagréments du genre.

Logés au sein de la Fédération des Entreprises Culturelles et Economiques de Guinée (FECECG), la famille de l’événementiel est sortie du silence. Les producteurs de spectacles et de musique réagissaient à l’autorisation de reprise des activités culturelles. Ainsi, les entreprises évoluant dans le secteur culturel ont perdu plus de 6 milliards de FG (plus de 500 millions CFA) à cause du coronavirus. Il convient de rappeler que le préjudice est né de l’annulation des spectacles à cause de la crise sanitaire mondiale.

L’impact en question fait allusion aux impacts indirects. Cela sans compter les pertes indirectes, liées à l’absence de scènes des artistes, à la perte de revenus des employés du secteur du spectacle vivant et de la musique. A cela s’ajoute, l’absence d’entrées pour les différentes entreprises et des fournisseurs (artistes sonorisateurs, restaurateurs, agences de voyage, vidéastes, petits vendeurs, etc.).

Enfin, la FECECG prévoit organiser deux journées concertations (29 et 30 juillet prochain) pour réfléchir à des voies et moyens pouvant sortir la corporation de cette léthargie. Au sortir des assises, sera déposé un mémorandum auprès des autorités.

Une façon pour l’évènementiel de Guinée d’inciter l’Etat à accompagner le secteur afin de le sauver ainsi que des milliers d’emplois.

Partager.

Répondre