fbpx

La République du Congo et le Cameroun interconnectés en fibre optique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les travaux de construction du réseau d’interconnexion en fibre optique entre la République du Congo et le Cameroun ont été achevés, un projet qui va à coup sûr renforcer l’intégration sous régionale en Afrique centrale.

Lancés en 2020 par le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo, ces travaux consistent à construire un réseau en fibre optique long de 347 km, avec un coût estimé à plus de 6,7 milliards de FCFA.

Le chantier a mobilisé des techniciens des sociétés telles que Hutawei, China communications services international (CCSI) et le groupement Globotech-MG Telecom. Il est réalisé avec l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD) dans le cadre du projet Central Africa backbone (CAB). Ce projet va permettre de créer un environnement propice à l’éclosion de l’économie numérique dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), qui compte six Etats membres, à savoir le Congo, le Cameroun, le Gabon, le Tchad, la République centrafricaine (RCA) et la Guinée Equatoriale. Le Congo a déjà opéré l’interconnexion de son réseau avec celui du Gabon grâce au projet CAB. En mars dernier, le comité de pilotage du projet CAB a adopté son budget pour l’exercice 2022 à hauteur de près de 12,3 milliards de  FCFA. Ce budget devrait servir, entre autres, à la finalisation des travaux d’interconnexion des réseaux en fibre optique du Congo et de la RCA, à la réalisation de l’audit technique et environnemental des infrastructures des réseaux en fibre optique sur l’axe terrestre pour l’interconnexion Congo-Cameroun et Congo-RCA sur l’axe fluvial, à la construction et l’opérationnalisation d’un Datacenter au Congo.

Partager.

Répondre