fbpx

Mali : Une grève «originale» des opérateurs télécoms   

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La situation est pour le moins insolite, une grève déclenchée par les syndicats avec le soutien de l’employeur.

C’est ce qui arrive chez Moov Africa (Malitel) et Orange Mali, qui ont entamé depuis hier lundi, une grève de 5 jours renouvelable pour protester contre la décision de la Cour suprême les condamnant à payer plus de 170 milliards de FCFA (29 millions de dollars) pour facturation des appels téléphoniques sur répondeur. Les deux opérateurs de téléphonie mobile ont été condamnés à payer cette somme suite à une plainte du Réseau malien des consommateurs des télécommunications (Remacotem) pour facturation des appels téléphoniques sur répondeur.

Selon un porte-parole de la Synergie des syndicats des télécommunications, cette décision a entraîné le blocage des comptes bancaires des deux entreprises de téléphonie mobile par les autorités judiciaires. «Il s’agit pour nous de revendiquer, entre autres, la levée de la saisie des comptes bancaires des deux entreprises pour leur permettre de mener à bien leurs missions qui leur sont assignées par l’Autorité de régulation des télécommunications et postes, de fournir un service de qualité d’accès à la téléphonie mobile, fixe et internet à l’ensemble de la population sur toute l’étendue du territoire ».
Toutes les agences de Moov Africa et Orange Mali sont restées fermées, a constaté le correspondant de l’agence de presse turque Anadolu à Bamako.

 

Partager.

Répondre