Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Marc Seynave, Directeur général de Drive Dentsu

Marc Seynave, Directeur général de Drive Dentsu

« Notre posture en tant qu’agence de communication en Afrique est unique »

  • L’African Cristal Festival a réuni à Marrakech du 1 au 3 octobre 2014 les grands experts africains et internationaux de l’industrie, et des médias.
  • Drive Dentsu a pris activement à cette rencontre internationale. Son Directeur général, Marc Seynave, revient sur cet événement et décline les ambitions de son groupe en Afrique pour les années à venir.

AFRIMAG : L’African Cristal Festival a réuni du 1 au 3 octobre 2014 à Marrakech l’ensemble des professionnels de la communication et des médias. Pour en arriver là vous vous êtes assigné un certain nombre d’objectifs. Lesquels ?

Marc Seynave, Directeur général de DriveDentsu

Marc Seynave, Directeur général de DriveDentsu

Marc Seynave : Tout d’abord, il faut savoir que le réseau Drive Dentsu est un partenaire privilégié du Cristal Festival Network depuis plusieurs années. Ainsi, en ce qui concerne l’African Cristal Festival, qui a vu le jour l’an dernier, nous partageons cette vision quant au potentiel énorme que présente le continent africain, en matière de créativité, d’innovation et de développement. Cette association à titre de sponsor du Festival nous permet bien sûr de promouvoir le talent créatif africain, mais nous permet aussi de développer la notoriété de l’agence auprès de toute l’industrie, tant auprès des médias, des clients que des candidats potentiels avec qui nous souhaitons collaborer.

Quels intérêts pour les médias africains de pareilles rencontres ?

L’évènement réunit l’ensemble des professionnels du secteur, et a pour objectif de promouvoir la culture régionale à travers des compétitions, des conférences et des débats. Durant ces trois jours, l’African Cristal Festival a favorisé la rencontre des plus grands experts africains et internationaux de l’industrie, et des médias. Un univers où l’ensemble des professionnels du secteur ont pu débattre, apprendre et trouver de l’inspiration.

Nous avons ainsi pris part de façon très active au programme de conférences du Festival. L’occasion nous a été donnée de partager avec les festivaliers présents à l’événement les détails de l’opération de marketing viral Epiq Challenge, une opération mise en place pour Etisalat/Moov Côte d’Ivoire par nos équipes de Casablanca et d’Abidjan. Cette opération pour le moins innovante a mis en scène 200 participants dans les rues du centre-ville d’Abidjan, dans le cadre d’un reality game hors du commun, soutenu par une application mobile 3G, animé sur les réseaux sociaux et un microsite Internet… bref, une véritable opération digitale qui nous a d’ailleurs permis de remporter une récompense au premier African Cristal Festival, tenu l’an dernier à Abidjan. Nous en sommes très fiers… la récompense reçue est une chose, mais il s’agit surtout pour nous d’avoir su démontrer concrètement la capacité d’innovation et de créativité de nos équipes en collaboration étroite avec nos clients, et aussi tout le potentiel que présente l’Afrique pour les annonceurs qui sont prêts à aller plus loin, et faire la différence.

Vous dirigez aujourd’hui depuis Casablanca une filiale du Groupe de communication japonais Drive Dentsu avec des antennes, notamment en Côte d’Ivoire… Comment se manifeste votre offre ?

Comme vous le savez, vu la position privilégiée du Maroc, Casablanca se définit comme un hub continental et un tremplin incontournable pour de nombreuses sociétés tant marocaines que multinationales, ayant des ambitions sur l’Afrique de l’Ouest. Ainsi, notre posture en tant qu’agence de communication est unique. Nous dirigeons à partir de Casablanca nos opérations marocaines et ivoiriennes, de façon à permettre des synergies au niveau stratégique en collaboration avec les sièges régionaux de clients installés à Casablanca. En parallèle, nous travaillons de façon à maximiser l’efficacité opérationnelle des projets sur lesquels œuvrent, sous notre supervision, nos ressources commerciales et créatives d’Abidjan, Lomé et Cotonou.

Marc Seynave, Directeur général de DriveDentsuDe plus en plus d’entreprises marocaines s’orientent aujourd’hui vers l’Afrique. Que pourriez-vous leur proposer ?

Cette posture unique dont je parlais nous permet de collaborer très sereinement avec ces entreprises ; les notions d’accessibilité, d’efficacité et aussi de pertinence résument bien les attributs de notre proposition.

Mais notre engagement en Afrique va bien au-delà de l’Afrique de l’Ouest. Notre présence couvre aussi 3 pays d’Afrique du Nord, et nous sommes aussi implantés en Tanzanie, à Dar es Salam, pour soutenir nos clients dans cette partie du continent qui présente elle aussi un très fort potentiel de développement. Aujourd’hui, la majorité des agences du réseau Drive Dentsu sont effectivement situées sur le continent africain. Bien peu de réseau d’agences multinationales peuvent en dire autant !

Maroc Télécom a acquis les filiales africaines de votre client, Etisalat, pour 650 millions de dollars. Quelle analyse faites-vous de cette opération et son impact sur vos activités en Afrique subsaharienne ?

Depuis 3 ans déjà, nous travaillons avec les 6 filiales du Groupe Etisalat implantées en Afrique de l’Ouest. Il est vrai que la récente transaction impliquant Maroc Telecom présente un intérêt certain. Mais cette transaction reste relativement récente, il nous est donc difficile de la commenter. Chose certaine, nous avons en face de nous une configuration très intéressante où des synergies continentales peuvent être mises en place, à l’avantage de toutes les parties.

Communication Drive Dentsu Marc Seynave

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*