fbpx

Maroc : TIMAR, après la résilience du premier semestre, la reprise au dernier trimestre 2020

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le groupe TIMAR réalise une année 2020 plus que correcte avec une nette amélioration de ses indicateurs de trésorerie et une légère réduction de son niveau d’endettement relatif. En outre, à la résilience constatée au premier semestre a même succédé une période de légère reprise dans le dernier quart de l’année.

Pour la plupart des secteurs d’activité, l’année 2020 a été particulièrement éprouvante. Celui du transport international, du transit et de la logistique en fait partie. Pourtant, le groupe TIMAR, coté à la bourse de Casablanca, a fait preuve d’une étonnante résilience. Non content d’avoir limité l’impact de la crise sur ses résultats consolidés, le logisticien et transporteur international de référence continentale a même réussi à redresser la barre durant le dernier trimestre de l’année 2020, ce qui a amplement contribué à un retour à l’équilibre pour la seconde moitié de l’année.

Ainsi, entre début octobre et fin décembre 2020, ce ne sont pas moins de 15.000 dossiers qui ont été traités, ce qui relève tant d’une marque de confiance de la part de sa clientèle que d’une réussite de ses équipes commerciales dans ce contexte particulier.

Autre signe de la bonne santé du groupe, la réduction de son niveau d’endettement, dont le taux passe de 46% à fin 2019 à 44% une année plus tard. C’est dire que malgré le repli de 11% de son chiffre d’affaires consolidé à 440 millions de dirhams en 2020 contre 497 millions en 2019, TIMAR a su maintenir le cap dans le respect de ses engagements vis-à-vis de ses créanciers. Une belle prouesse, en somme, puisqu’il a continué à investir dans la mise à niveau de ses infrastructures, malgré l’année marquée par la pandémie.
Au niveau de la trésorerie, on note également une nette amélioration de 15,6 millions de dirhams à fin décembre 2020.

En outre, selon le management de l’entreprise, 2021 s’ouvre sous de bons auspices, puisque «les indicateurs volumétriques des deux premiers mois de l’année 2021 se rapprochant de ceux des deux premiers mois de 2020, période record avant la pandémie, témoignent de la confiance renouvelée de nos clients», souligne un communiqué du groupe TIMAR.

Partager.

Répondre