fbpx

Ouganda : Museveni veut sa centrale nucléaire dans dix ans

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le projet de construction d’une centrale nucléaire par Kampala a été approuvé en mai dernier par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

L’objectif est de diversifier les sources d’énergie du pays. A l’issue d’un entretien avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, qui achève une visite à Entebbe, le chef de l’Etat ougandais Yoweri Museveni, a annoncé avoir demandé l’aide de la Russie pour construire la première centrale nucléaire du pays d’ici 2032.

«L’Ouganda possède beaucoup d’uranium, essentiel pour la production d’électricité et pour la biotechnologie» a-t-il déclaré en conférence de presse au sortir d’un tête-à-tête avec le ministre russe des Affaires étrangères.

«Nous voulons cette énergie pour l’électricité, pour l’agriculture et non pour les armes nucléaires», a ajouté le dirigeant ougandais, indiquant avoir également évoqué avec Sergueï Lavrov des projets de coopération dans le domaine de l’espace et des sciences spatiales.

Yoweri Museveni et Sergueï Lavrov

Le président ougandais Yoweri Museveni reçoit à Kampala le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov

Kampala avait révélé il y a cinq ans, son intention de construire une centrale nucléaire de 2000 mégawatts d’ici 2032. Il lui reste donc dix ans pour mener à terme ce chantier gigantesque. Les autorités prévoient de multiplier par douze la production d’électricité du pays pour atteindre 17 000 mégawatts, grâce notamment à des investissements dans des énergies propres et renouvelables.   

Le site devant abriter la future centrale nucléaire a déjà été identifié, alors qu’une école devrait être bientôt lancée pour former les compétences nécessaires dans le domaine de l’énergie atomique. Vaste chantier. 

Partager.

Répondre