fbpx

Pétrole : La Zambie veut détenir des parts dans la raffinerie de Lobito en Angola

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le gouvernement zambien a déclaré mardi avoir déployé des efforts de lobbying auprès de l’Angola voisin en vue de rouvrir une opportunité pour son pays de détenir une part dans un projet de raffinerie pétrolière angolais. Le ministre de l’Energie, Peter Kapala, a déclaré que la Zambie souhaitait une participation dans le projet de raffinerie de Lobito en Angola qui représenterait une capacité de 200.000 barils par jour.

Les deux pays ont signé la semaine dernière un accord pour actualiser ce partenariat. « Cette opportunité garantira à la Zambie un accès constant à l’approvisionnement en pétrole à titre préférentiel », a-t-il indiqué dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Selon le ministre, des implications diplomatiques et des partenariats diversifiés dans le secteur de l’énergie, en particulier dans la région, conduiront à un degré élevé de redondances et à une baisse des coûts de l’énergie. Cela se traduira par une énergie moins chère pour ce pays sur le moyen à long terme, a-t-il indiqué. Il a également précisé que le gouvernement suivait de près les informations concernant la découverte de pétrole en Namibie voisine dans le cadre des efforts pour établir des synergies avec d’autres pays dans le secteur de l’énergie. Le ministre a indiqué qu’il s’exprimerait lors de la 4e édition de la Conférence énergétique internationale de Namibie qui a lieu mercredi 20 avril et jeudi 21. Cette conférence, qui rassemblera des parties prenantes dans le secteur de l’énergie, servira de catalyseur pour des conversations essentielles pour former l’avenir de l’énergie en Afrique, a-t-il affirmé.

Partager.

Répondre