fbpx

RDC : Gécamines améliore la quantité et la qualité de son cuivre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Premier pays producteur du cuivre au monde, la République démocratique du Congo (RDC) compte améliorer la qualité de sa production.

La Gécamines, mine à ciel ouvert

La Gécamines, mine à ciel ouvert

La Générale des Carrières et  des Mines (https://www.gecamines.cd/ ), la plus importante société minière  étatique nationalisée en 1967,  a récemment annoncé l’amélioration de la pureté du cuivre qu’elle produit à hauteur de 99,96 %.  Il faut noter que la RDC a exporté l’année passée, 1,2 million de tonnes de cuivre. Une performance atteinte après des investissements réalisés par le gouvernement à hauteur de 52 millions de dollars US en 2017 et 2018.  Selon Jacques Kamenga, Directeur général de La Gécamines, le but visé était le développement des infrastructures de production.

tinmar 970

La Gécamines produisait du cuivre de qualité inférieure (99,92 %). Ce qui la  privait d’une partie importante des revenus à cause des impuretés contenues dans sa production, a   révélé  Kamenga lors d’un point de presse tenu début avril dernier.  

« La nouvelle performance constitue un des premiers résultats du renouvellement de l’outil de production », a-t-il mentionné, appréciant le leadership du conseil d’administration de La Gécamines.

Jacques Kamenga, Directeur général de La Gécamines

Jacques Kamenga, Directeur général de La Gécamines

Cette entreprise basée à Lubumbashi, capitale de la province du Haut-Katanga, a engagé une « transformation structurelle » impliquant la suppression des « échelons hiérarchiques », rendus « désormais inutiles ». Cette société a connu une évolution en dents de scie. Au milieu des années 1980, sa production annuelle était de 500 000 tonnes de cuivre. Une quantité qui a chuté jusqu’à 25 000 tonnes au cours des 20 dernières  années suite à une mauvaise gestion qui était d’ailleurs à maintes reprises dénoncée par des organisations non-gouvernementales (ONG) travaillant dans ce domaine. Et grâce à cette nouvelle restructuration, elle compte produire  cette année  40 000  tonnes de   cuivre.
La Gécamines qui collecte également des taxes et impôts auprès d’autres multinationales pour le compte de l’Etat, exploite le cuivre et le Cobalt concentrés dans cette région riche en minerais, dont l’uranium. En plus de la production exportée, d’autres  quantités  importantes sont produites par des multinationales ayant signé des contrats et permis  d’exploration et d’exploitation avec  La Gécamines.

En RDC, ancienne colonie belge indépendante en 1960 avec une économie dépendant principalement  des recettes minières, le cuivre est classé depuis 2018 par le gouvernement  « minerai stratégique ». Il est concentré dans la province du Haut-Katanga, frontalière avec la Zambie. D’autres gisements sont éparpillés dans la province de Lualaba, voisine au Haut-Katanga.

Partager.

Répondre