Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Republique Démocratique du Congo : Réchauffement des relations avec Bruxelles

Republique Démocratique du Congo : Réchauffement des relations avec Bruxelles

Intensifier et réchauffer la coopération bilatérale, tel est le but de la toute première visite de quatre jours que le président Congolais Félix Antoine Tshisekedi vient d’achever en Belgique, l’ancienne métropole. Arrivé en Belgique lundi 16 septembre, le président Congolais visait aussi à normaliser les relations belgo-congolaises.

Les résultats sont là. A la fin de cette visite, la République démocratique du Congo et la Belgique ont signé un mémorandum d’entente pour le rétablissement du commerce légal des diamants entre les deux pays.

Selon une annonce de la présidence congolaise, via un communiqué sorti ce jeudi, la signature de ce mémorandum a eu lieu, mercredi, à Anvers, connu comme le principal centre diamantifère au monde.

« Après plusieurs années de rupture de coopération commerciale, la RDC et la Belgique viennent de renouer avec la signature du mémorandum de partenariat entre « l’Antwerp World Diamond Center » (AWDC) et le Centre d’expertise, d’évaluation et de certification des substances minérales précieuses semi précieuses de la RDC ( CEEC) », s’est réjoui la présidence notant que le Diamant congolais sera désormais retracé afin que sa commercialisation à Anvers profite à la population.

Dans ce communiqué, la présidence congolaise se plaint qu’auparavant, « le minerais congolais transitait par d’autres marchés formels et informels », pour être commercialisé.

Selon la même source, lors de la signature de ce mémorandum, le président Congolais a été très clair : « Les Congolais devraient être les premiers bénéficiaires de leurs richesses. Nous veillerons strictement sur la traçabilité du diamant afin d’écarter toute éventualité que ces ressources ne soient destinées aux groupes armés et autres mouvements terroristes. »

Au cours de cette visite, le président Congolais a aussi assisté à la signature d’un deuxième protocole de coopération entre le port de Matadi et celui d’Anvers. « Un protocole qui devrait faciliter les flux commerciaux entre les deux pays ».

Selon les statistiques sur le secteur minier de la RDC, en 2018, il a extrait 15 millions de carats et ce pays se classait troisième producteur au monde après la Russie et l’Australie. Le pays produisant principalement le diamant industriel mais aussi de bijoux et de couleurs.

Pour rappel, les relations entre les deux pays, (RDC & Belgique) avaient connu un épisode tendu, suite à l’ajournement à plusieurs reprises des élections (depuis 2016), pour des raisons sanitaires et de sécurité.

Diplomatie Félix Antoine Tshisekedi

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse