fbpx

Reprise post-Covid : Croissance disparate en Afrique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Selon la Banque africaine de développement, le continent devrait renouer avec la croissance dès cette année 2021, avant de connaître une accélération en 2022. Cependant, toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne, certaines affichant une reprise beaucoup plus forte.

Dans son dernier rapport sur les Perspectives économiques en Afrique, la banque africaine de développement estime que le continent devrait enregistrer en 2021 et 2022 une croissance respective de 3,4% et 4,6%. Cependant, c’est en Afrique du Nord où la reprise sera la plus forte avec une amélioration de 4% pour l’année en cours et de 6% dès l’année suivante. C’est d’autant remarquable, que c’est aussi la partie du continent qui avait le mieux résisté à la crise du Covid-19. En effet, le PIB des pays d’Afrique du nord n’avait reculé que de 1,1% en 2020, quand le continent avait vu sa création de richesse se replier en moyenne de 2,2%.

Pour l’année en cours, pratiquement toutes les autres régions du continent connaîtront la même croissance de 3,2% à l’exception de l’Afrique de l’Ouest où la reprise ne sera que de 2,8%. Néanmoins, de profondes différences seront observées l’année suivante.
L’Afrique de l’Est confirme son dynamisme avec une croissance du PIB attendue de 5,6% en 2022, une performance qui la place juste derrière l’Afrique du Nord et devant celle des pays d’Afrique Centrale qui sera de 4%.
Et de nouveau, ce sont les pays d’Afrique de l’Ouest qui restent en retrait avec seulement 3,9% de croissance, ne devançant que ceux d’Afrique australe qui ne verront leur PIB s’améliorer que d’à peine de 2,4% en 2022.

Partager.

Répondre