fbpx

Sénégal : Un réseau de bus électrique à Dakar en 2023

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La société française Meridiam vient de signer le contrat de concession pour le projet de Bus Rapid Transit (BRT ou « bus rapides sur voies réservées ») de Dakar.

Ce projet inédit en Afrique, que Meridiam mettra en œuvre avec ses partenaires Keolis et Fonsis, représente un investissement de plus de 135 millions d’euros. Il comprend l’exploitation et la maintenance pendant 15 ans de l’ensemble de ce nouveau réseau de transport collectif propre et la mise à disposition d’une flotte de bus 100% électriques. Sa mise en service est prévue à l’été 2023.

Ce projet créera environ 1000 emplois directs et locaux, dont environ un tiers de conducteurs. Il s’inscrit dans la stratégie ambitieuse et globale de modernisation de la mobilité urbaine de Dakar et de son réseau de transport à l’horizon 2025. C’est aussi un projet concret en faveur de la transition énergétique qui offre une solution adaptée au défi du changement climatique, mais aussi une alternative efficace au réseau existant de bus au Diesel.

Le projet de Bus Rapid Transit de Dakar apportera une solution durable à une triple problématique à laquelle est confrontée la capitale du Sénégal : Les besoins en mobilité urbaine d’abord. Dakar est l’une des plus grandes villes d’Afrique de l’Ouest. Sa population (3,8 millions d’habitants) devrait croître d’environ 40% au cours de la prochaine décennie.

Ensuite, une réponse à la congestion routière. Les déplacements, notamment motorisés, devraient doubler d’ici 20 ans au sein de la ville. Enfin, une réponse au  problème de la pollution. Les bus fonctionneront grâce à des batteries électriques et permettront d’améliorer massivement la qualité de l’air à Dakar et d’éviter l’émission de plus de 59000 tonnes de CO2 par an.

Partager.

Répondre