Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Technologie : La RDC se dote d’un laboratoire de biotechnologie agricole

Technologie : La RDC se dote d’un laboratoire de biotechnologie agricole

Après celui du Nigéria en Afrique subsaharienne, le président de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Antoine Tschisekedi,  a inauguré ce mardi, 8 octobre 2019, à Bukavu, est de son pays, le deuxième laboratoire de biotechnologie agricole.

« Diversifier l’activité économique et se passer de la dépendance des richesses, tel est le but de l’inauguration de ce labo », a déclaré le président Congolais, après coupure du ruban en présence du premier  ministre éthiopien, Abiy Ahmed et le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina.   Cette nouvelle structure porte le nom de l’ancien président du Nigeria, Olusegun Obasandjo, qui prône la promotion de l’agriculture comme levier de développement de l’Afrique. 

Le président Congolais inaugurant le laboratoire agricole portant le nom d’Olusegun Obasandjo, ancien président du Nigéria

Le président Congolais inaugurant le laboratoire agricole portant le nom d’Olusegun Obasandjo, ancien président du Nigéria

Dans son discours, le président Tshisekedi a indiqué que la RDC dispose de potentialités agricoles importantes avec 120 millions d’hectares de terres fertiles, dont 80 directement accessibles et 40 autres irrigables.  

« Avec plus de 53% d’eau douce en Afrique, le pays dispose d’un climat “favorable pouvant lui permettre de développer une agriculture stable, génératrice de croissance et de développement durable », s’est-il vanté, ajoutant que son pays  est producteur d'”espèces améliorées” qui sont à “la base de l’expansion de la culture du cacao en Côte-d’Ivoire et de celle des palmiers en Malaisie”.

« Dans un premier temps, nous allons faire la cartographie digitale des sols du Congo, nous ne pouvons pas travailler dans l’aveuglette », a annoncé, pour sa part, Nteranya Sanginga, directeur général de l’Institut International de l’Agriculture Tropicale (IITA) de Kalambo. 

Entre autres missions, ce centre de recherche fera également le diagnostic pour lutter contre la mosaïque et diagnostiquera le cacao, des maniocs, dans les conditions modernes, a-t-il précisé, notant qu’il s’agit du deuxième laboratoire de pointe en matière de biotechnologie.

A cette occasion, le président de la Banque africaine de développement a annoncé le financement, à la demande de Kinshasa, du bitumage de 100 km de routes dans les régions, pour faciliter l’intégration régionale.

Signalons que trois présidents invités dans ces cérémonies n’ont pas répondu à l’invitation : il s’agit du président Pierre Nkurunziza (Burundi), Paul Kagame (Rwanda) et Uhuru Kenyatta (Kenya).

Agriculture Nteranya Sanginga Olusegun Obasandj

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse