fbpx

Tourisme : La Tunisie lorgne les Japonais

Pinterest LinkedIn Tumblr +

touristes japonais en TunisieLa Tunisie veule attirer les touristes japonais et ce suite à la réduction de leur nombre à cause de l’attaque terroriste survenue le 18 mars 2015 au musée de Bardo, qui avait fait 3 victimes japonaises. L’ambassadeur du Japon en Tunisie, Juichi Takahara, a appelé lors de la tenue de la 4ème rencontre du comité mixte tuniso-nippon du projet de « Renforcement des capacités promotionnelles du tourisme saharien », tenue, le 1 mai 2015, à Tunis, les responsables du secteur touristique oeuvrent à améliorer l’image de marque de la Tunisie auprès des touristes japonais, à diversifier l’offre touristique et à promouvoir la qualité des services.

Selon les statistiques du ministère du Tourisme, le nombre des touristes japonais s’élèvent à 12.000 en moyenne par en an en Tunisie mais il n’a atteint que 4.500 en 2014.

De son côté Mouna Mathlouthi, Directrice de la coopération internationale au ministère du Tourisme, a fait savoir que les visites des touristes japonais ont été suspendues étant donné que le ministère japonais des Affaires étrangères a augmenté le niveau d’alerte pour les risques encourus en Tunisie.


Elle a ajouté que suite à cette situation, le projet de promotion touristique au sud tunisien financé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) moyennant 5 millions de dinars ne sera achevé qu’en janvier 2016. Ce projet a pour vocation d’assister la Tunisie dans sa démarche à mettre en place d’une stratégie de marketing et de communication dans les gouvernorats de Tozeur et de Kébili, et s’articule essentiellement autour de deux éléments : promotion du tourisme dans le sud tunisien sur les marchés asiatiques en particulier japonais, et accroissement du nombre de touristes asiatique et japonais.

Le projet a pu atteindre, au cours de ces deux dernières années, la plupart de ses objectifs malgré quelques incidents. Les activités de marketing et de promotion ont permis la création d’un site web en japonais, d’un DVD et de dépliants sur le nord et le sud du pays, ainsi que l’élaboration d’une photothèque. La coopération public-privé a pu être renforcée à travers des réunions et des activités communes de sensibilisation et de promotion. Des réunions d’affaires B to B également ont pu réunir des agences de voyages japonaises et tunisiennes, et la création de circuits touristiques à vendre au Japon.

Dans le cadre de ce projet, des sessions de formation ont été organisées au Japon à l’attention de cadres du ministère du Tourisme et de l’artisanat, de l’ONTT, et du secteur privé pour connaître l’expérience japonaise en matière de marketing et la qualité d’accueil.

Partager.

Répondre