fbpx

Université de San Pedro : Jesa et Bnetd choisis pour accompagner le gouvernement ivoirien

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est le groupement Jesa/Bureau national d’études techniques et de développement (Bnetd) qui été mandaté par le gouvernement ivoirien pour l’accompagner dans le cadre du programme de décentralisation des universités (PDU). Il jouera un rôle de conseil, d’accompagnement, de conseil et de gestion pour la construction de l’université San Pedro.

 

C’est parti pour une expérience qui s’annonce palpitante pour le groupement Jesa/Bnetd à 350 km de la Lagune Ebrié, en Côle d’Ivoire. En effet, dans le cadre de la construction de l’Université de San Pedro, une convention a été signée entre le Programme de décentralisation des universités (PDU) et le Bnetd. Jesa est désigné comme sous-traitant, dans le cadre d’une assistance à maîtrise d’ouvrage (Amo) pour le contrôle, l’examen et la validation des rapports d’études, la gestion des travaux de construction et les opérations de réception de l’Université.

Ansi, Jesa a annoncé aujourd’hui « avoir conclu un partenariat d’une durée de 36 mois avec le Bnetd », dans le cadre duquel les deux entreprises « assureront le contrôle, l’examen et la validation des rapports d’études, la gestion des travaux de construction, y compris les opérations de réception ».


Il convient de rappeler que San Pedro est le deuxième pôle économique de Côte d’Ivoire, puisqu’il abrite le plus grand port du pays avec une importante activité de cacao, de bois, de ciment mais également de minoterie. C’est pourquoi sa future université occupera une place de choix dans le dispositif de formation de Côte d’Ivoire, d’où l’importance du contrat que viennent de signer Jesa et le Bnetd.
Le gouvernement ivoirien compte investir quelque 95 milliards de FCFA dans la première phase de cette infrastructure qui en feront l’une des universités les plus modernes d’Afrique de l’Ouest.

Au total, quelque 20.000 étudiants devront l’intégrer pour recevoir une formation dans des filières comme les sciences de la mer et la construction navale, l’agriculture et l’agro-industrie, les bâtiments et travaux publics, le tourisme et enfin la logistique.

Partager.

Répondre