fbpx

Africa2020 : Les messages forts de Tony Elumelu à Paris

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’homme d’affaires, philanthrope et milliardaire nigérian Tony O. Elumelu, président de la fondation éponyme, a été reçu jeudi 30 septembre au Palais de l’Elysée par le président Emmanuel Macron.

Cette rencontre intervient à quelques semaines du sommet France-Afrique où seront conviés non pas les chefs d’Etat du continent, mais des représentants de la société civile. Par son engagement philanthropique et son poids économique en Afrique, Tony Elumelu est un interlocuteur privilégié du président français dans le cadre de sa refondation de la relation entre Paris et le Continent.

Tony Elumelu et Emmanuel Macron ce 30 septembre à l’Elysée

En plus du président de la fondation Tony Elumelu, plusieurs autres personnalités africaines, des ministres français et des dirigeants de grandes multinationales avaient participé à cette rencontre organisée pour marquer la clôture de la saison Africa2020. L’événement a été organisé pour honorer la créativité du Nigeria et de l’Afrique ; une occasion de célébrer nos jeunes entrepreneurs créatifs dans les domaines du théâtre, des arts, de l’artisanat, de la danse et du divertissement. «Notre Afrique contemporaine se construit par des jeunes aussi créatifs que résilients. Chaque jour, à notre Fondation, nous sommes inspirés par de jeunes entrepreneurs brillants et dynamiques qui défendent notre identité culturelle africaine à travers l’art», déclare Tony Elumelu. En effet, les industries de l’art et du divertissement détiennent un pouvoir de transformation. Les entrepreneurs de ces industries marquent des partenariats régionaux et mondiaux intégrés, créant un impact multiplicateur sur les conditions de vie des populations.

Le président de la Fondation Elumelu dit se joindre au président Macron «pour célébrer un continent d’une base de jeunes inspirants et engagés qui entendent être maîtres de leur destin». Nous savons que sans ces talents créatifs, qui emploient activement des personnes dans leurs chaînes de valeur, nous ne pouvons pas atteindre le niveau d’entrepreneuriat qui catalyse la croissance économique, assure le philanthrope nigérian.

Tony Elumelu et son compatriote milliardaire, Mike Adenuga, ce 30 septembre à l’Elysée

Les jeunes Africains ne devraient pas être défavorisés par leur héritage et leur lieu de naissance. Ils ne devraient pas être contraints de quitter notre continent. Il est de la responsabilité de nous tous – industriels, décideurs politiques et toutes les autres parties prenantes – d’identifier et d’investir dans la prochaine génération d’Africains. Des messages très forts de la part de l’homme d’affaires nigérian classé parmi les 100 personnalités les plus influentes dans le monde par le magazine Time.



Partager.

Répondre