fbpx

Afrique du Sud : recours aux réserves stratégiques de pétrole

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour réduire les taxes sur le carburant, l’Afrique du Sud recourt aux réserves stratégiques en vendant des millions de barils de pétrole brut sur le marché. L’objectif est de récupérer 6 milliards de Rands de recettes fiscales pour atténuer la hausse des prix, a révélé mercredi 5 mars le ministère des Ressources minérales et de l’Énergie.
Ce recours aux réserves stratégiques intervient après la vente de manière controversée de 10 millions de barils de réserves de pétrole à des entreprises privées à des prix fortement réduits entre décembre 2015 et janvier 2016. Le gouvernement a pris cette décision pour aider les automobilistes en difficulté dans le cadre d’une autre hausse record des prix attendue ce mois d’avril.

Les prix mondiaux du pétrole connaissent une escalade due au conflit entre la Russie et l’Ukraine, qui a exercé une pression importante sur les prix intérieurs du carburant. Le Trésor national et le ministère des Ressources minérales et de l’Énergie ont annoncé conjointement des mesures visant à soulager les consommateurs à court terme et à réduire les prix du carburant à moyen terme.

Le ministre des Finances, Enoch Godongwana, a déclaré que les deux départements s’étaient mis d’accord sur une « approche en deux phases » consistant en une intervention immédiate pour les deux prochains mois. « La réduction proposée de la taxe générale sur les carburants, pour une période de deux mois ne nécessitera pas d’ajustements au budget national annuel, car la proposition ne devrait pas avoir d’impact sur le cadre budgétaire », a-t-il expliqué. Le ministre a souligné que la réduction proposée de la taxe générale sur le carburant sera financée par la liquidation d’une partie des réserves stratégiques de pétrole brut. La flambée des prix du carburant en Afrique du Sud a entrainé la hausse du taux d’inflation et du coût de la vie à cause des taux d’intérêt élevés.

Partager.

Répondre