fbpx

Agriculture : L’Afrique de l’Est se dote d’une école spécialisée

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Bientôt, une école, dénommée Centre des leaders africains de l’agriculture (CALA), sera opérationnelle au Kenya. Une initiative de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), une organisation africaine qui cherche à catalyser la transformation de l’agriculture sur le continent africain.

 

«Pour faire face à certains défis comme le changement climatique, l’Afrique a besoin de leaders compétents qui pourront désormais être formés au sein de notre école», a souligné Agnès Kalibata, Présidente de l’AGRA dans un communiqué daté du 27 avril 2021. D’après elle, CALA a pour principal objectif de fournir aux responsables issus des gouvernements, de l’industrie et de la société civile des compétences pratiques leur permettant de mettre en œuvre des programmes d’envergure nationale pour relever les grands défis du secteur agricole.

«Notre expérience à l’AGRA nous a appris que la réalisation des objectifs de sécurité alimentaire de l’Afrique et d’une croissance économique inclusive nécessitera des dirigeants réactifs, et capables de collaborer, tout en étant prêts à intégrer de nouvelles stratégies pour une agriculture écologiquement durable, et à travailler avec un ensemble diversifié de parties prenantes.»

Et de mentionner que cette école est créée dans un contexte où l’agriculture africaine est confrontée à de nombreuses menaces causées par les chocs naturels, tels que le changement climatique, et les défis du commerce continental et de la coordination des politiques.

D’une durée de 16 mois, son programme mettra l’accent particulier sur les objectifs de développement. «Le premier programme de leadership de CALA est le programme de leadership avancé hautement sélectif axé sur la promotion du leadership collaboratif pour la capacité de conduire les efforts de sécurité alimentaire et de durabilité de l’Afrique», a précisé la présidente de l’AGRA.

 

Programme de leadership de 16 mois

 

Recrutant initialement jusqu’à 160 dirigeants dans huit pays ciblés, le prestigieux programme de leadership de 16 mois soutient les dirigeants axés sur la prestation au sein du gouvernement, du secteur privé et de la société civile avec les compétences pratiques pour naviguer, coordonner et mieux mettre en œuvre des solutions aux défis agricoles nationaux.

«Les participants participeront à des expériences d’apprentissage virtuelles et en personne (si possible) ainsi qu’à l’apprentissage par les pairs et à l’échange de connaissances pratiques, afin de renforcer leurs compétences en résolution de problèmes, en planification, en stratégie et en exécution.» Grâce à des projets d’apprentissage par l’action, dérivés de leurs priorités de travail en cours, les participants appliqueront l’apprentissage en temps réel aux défis sur le terrain dans les programmes agricoles au niveau national, a-t-elle ajouté, notant que le programme présentera également les principes agroécologiques qui sont de plus en plus reconnus comme contribuant à une agriculture et une production alimentaire durables, et à des systèmes alimentaires résilients.

 

Les inscriptions déjà lancées

Agnès Kalibata a annoncé d’ailleurs que pour la première cohorte d’étudiants, les inscriptions sont en cours jusqu’au 26 mai 2021 : «Elles ne prennent en compte que les ressortissants du Kenya, d’Ethiopie, du Ghana, du Malawi, du Nigeria, du Rwanda, de la Tanzanie et de l’Ouganda.» Un élargissement à d’autres pays est prévu pour les autres appels à candidatures.  

Selon elle, grâce aux programmes de CALA, les dirigeants seront mieux équipés pour mobiliser l’agriculture moderne en vue d’augmenter la production, la productivité et la valeur ajoutée qui contribuent à la prospérité des agriculteurs et du pays, à la sécurité alimentaire et à l’emploi.  «Les programmes de leadership pratique de CALA se concentrent sur l’obtention de résultats dans les domaines suivants : permettre aux dirigeants de mieux piloter et mettre en œuvre les initiatives nationales de transformation agricole, grâce à une collaboration et une capacité de leadership accrues, préparer la prochaine génération de dirigeants des secteurs public et privé à relever le défi dans le secteur agricole africain et accroître le leadership agricole et les capacités de hiérarchisation des secteurs pour une meilleure mise en œuvre.»

 

Des partenaires-clé

CALA n’est pas une œuvre exclusive de l’AGRA. Des partenaires de mise en œuvre sont là : il s’agit notamment de l’African Management Institute (AMI), le principal partenaire de mise en œuvre et d’apprentissage. AMI permet aux entreprises et aux dirigeants ambitieux à travers l’Afrique de prospérer, grâce à des outils pratiques et à des formations. Il dote les dirigeants d’outils pour développer leur entreprise, aider à former leurs équipes et mettre en œuvre des programmes de préparation au travail pour les jeunes qui commencent leur carrière. Les programmes d’AMI combinent des outils en ligne et mobiles avec des ateliers en personne, ainsi qu’une pratique et un soutien en cours d’emploi. Durant cette période de pandémie Covid-19, AMI propose une programmation entièrement virtuelle à travers le continent. AMI a travaillé avec un éventail d’entreprises et d’organisations pour aider les entrepreneurs et les gestionnaires à créer et à développer leurs entreprises à travers l’Afrique, notamment Uber, Nestle, Radisson Blu, Mastercard Foundation, USAID, Shell Foundation et Equity Bank

AMI a formé directement plus de 30 000 personnes dans plus de 35 pays. AMI a des bureaux à Nairobi, au Kenya, à Kigali, au Rwanda et à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Il y a aussi Policy LINK qui s’est engagé à soutenir les éléments-clé du renforcement des capacités du secteur agricole et de la mise en œuvre des programmes. Policy LINK est un programme mondial Feed the Future qui renforce la capacité de leadership des acteurs publics, privés et de la société civile et encourage une action collective entre eux pour de meilleurs systèmes politiques. Feed the Future est l’initiative mondiale de l’Amérique sur la faim et la sécurité alimentaire, dirigée par l’USAID.

 

AGRA, quid ?

Fondée en 2006, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) est une organisation africaine qui cherche à catalyser la transformation de l’agriculture en Afrique. L’AGRA s’efforce de placer les petits agriculteurs au centre de l’économie croissante du continent en transformant l’agriculture d’une lutte solitaire pour survivre en une entreprise qui prospère. En tant que secteur qui emploie la majorité de la population africaine, presque tous de petits agriculteurs, l’AGRA reconnaît que le développement de la petite agriculture en un système productif, efficace et durable est essentiel pour assurer la sécurité alimentaire, sortir des millions de personnes de la pauvreté et conduire croissance équitable sur tout le continent.

 

 

Partager.

Répondre