fbpx

Après la rente du pétrole, l’Arabie Saoudite découvre un autre jackpot !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Arabie Saoudite vient de mettre la main sur un site minier, Al-Khunayqiyah, renfermant quelque 26 millions de tonnes d’or, de zinc et de cuivre. 
L’exploitation de la mine est prévue au plus dans deux ans.

L’Arabie saoudite a initié une campagne intensive visant à exploiter pleinement le potentiel de l’industrie minière, et elle a identifié plusieurs sites riches en minéraux. L’un d’eux se situe à Al-Khunayqiyah, dans le sud de la capitale, Riyad. On y a découvert quatre corps minéraux riches en or, cuivre et en zinc. 
Le royaume espère attirer des investisseurs de divers horizons, à condition qu’ils remplissent les conditions requises. 
Selon Abdallah al-Shamrani, Ceo du Saudi Geological Survey, qui est chargé d’évaluer le potentiel géologique du royaume, le site est en «stade pionnier» et il sera prêt «d’ici un à deux ans». «Nous pensons que d’ici un à deux ans, une fois le permis délivré, le site d’Al-Khunayqiyah sera converti en mines et que toutes les ressources qui s’y trouvent déjà seront utilisées efficacement», déclare-t-il.
Le site minier devrait également profiter à la communauté environnante par la création d’emplois et le développement de la région, ajoute Al-Shamrani. Quelque 26 millions de tonnes d’or, de zinc et de cuivre vont être extraites de ce site minier après que le gouvernement saoudien a donné son feu vert.  Le site d’Al-Khunayqiyah en question a déjà fait l’objet de plusieurs explorations approfondies et il a permis la construction de modèles géologiques tridimensionnels.

                                                                               Avec AFP

Partager.

Répondre