fbpx

La Banque mondiale fixe de nouvelles conditions pour l’octroi de ses prêts

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Jim Yong KimLa Banque mondiale fixe de nouvelles conditions pour l’octroi de ses prêts. Des dispositions qui étaient déjà à l’étude depuis plusieurs années et devront conditionner désormais l’octroi de prêts aux 188 pays membres.

Selon son communiqué publié le 04/08/2015, les nouvelles dispositions sont destinées à «sauvegarder l’environnement et l’intérêt des populations». Parmi les nouvelles règles édictées, l’obligation pour le pays demandeur de justifier l’accord des populations devant bénéficier du projet en question dès l’instant où celui-ci devrait influer sur leurs conditions de vie.

Les nouvelles règles exigent, pour la première fois, des pays sollicitant des emprunts de respecter le droit des travailleurs particulièrement celui de se syndiquer ou à intégrer d’autres groupements pour la défense de leurs droits surtout lors de négociations collectives.

Début mars 2015, la Banque mondiale avait reconnu que certains des projets financés par ses soins avaient provoqué l’exode de populations.

D’ores et déjà, 19 associations non gouvernementales, dont OXFAM, ont dénoncé les nouvelles conditions décidées par l’institution financière internationale. Dans un communiqué elles estiment que les nouvelles modifications affaiblissent les critères qui déterminent les mécanismes d’octroi de prêts de la banque.

Partager.

Répondre