fbpx

Burkina Faso : Le Parti du président Kaboré exige sa libération

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti de l’ancien président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, renversé le 24 janvier par un coup d’Etat, a fait part avant-hier soir, de ses inquiétudes sur les conditions de détention de Kaboré, et invité les nouvelles autorités à le libérer sans délai ni conditions.

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) « est inquiet et s’interroge alors sur la détention par les nouvelles autorités du Burkina Faso » de l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré, dans une déclaration signée du président du parti Alassane Bala Sakandé.

Selon le MPP, en moins d’un mois, le président Kaboré a été déplacé à plusieurs reprises avec des conditions de détention de plus en plus dures. Le parti de l’ex-chef de l’Etat s’interroge sur le statut du détenu. Pour lui, « il y a un déphasage entre cette détention et les circonstances de l’avènement du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) ».

Le parti de Kaboré a, par ailleurs, invité le chef de la junte, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, « à tenir les engagements pris de veiller au respect des droits fondamentaux de tout citoyen, reconnus par l’Acte fondamental, la Constitution et divers instruments internationaux auxquels adhère le Burkina Faso ».

 

 

Partager.

Répondre