fbpx

« Business angel »/ Corps Africa, la Fondation Mastercard et le Groupe OCP s’engagent pour l’emploi de 30 000 jeunes Africains

Pinterest LinkedIn Tumblr +

CorpsAfrica, la Fondation Mastercard ainsi que leurs généreux donateurs, dont le Groupe OCP, vont apporter leur soutien aux gouvernements du continent dans leur recherche de solutions au problème du chômage, en créant 30 000 opportunités de travail pour les jeunes Africains.

Avec le soutien de son bailleur de fonds fondateur, le Groupe OCP du Maroc, la Fondation Mastercard et d’autres  donateurs, CorpsAfrica a accueilli à ce jour près de 300 volontaires africains dans 4 pays, dont le Sénégal, le Rwanda, le Malawi et le Maroc. Avec ce nouveau partenariat, l’organisation étendra son programme à quatre pays supplémentaires en 2022 que sont le Ghana, le Nigeria, l’Ouganda et l’Éthiopie. Les détails.

CorpsAfrica et la Fondation Mastercard ont annoncé ce 13 décembre un partenariat de trois ans visant à offrir aux jeunes Africains la possibilité de devenir des acteurs du changement dans les domaines de la santé publique, de l’éducation et du développement économique et à les soutenir dans le cadre de la création de 30 000 opportunités de travail.

Le partenariat bénéficie d’une importante somme de 17 millions de dollars permettant à CorpsAfrica d’étendre ses opérations à huit pays africains et de soutenir près de 500 volontaires pour devenir des agents de transformation dans leurs communautés, tirant parti de leur expertise pour former, équiper et travailler avec les communautés locales afin de co-créer des opportunités de travail pour les jeunes. Ce travail s’appuie sur un précédent partenariat entre CorpsAfrica et la Fondation Mastercard qui avait soutenu 56 jeunes volontaires africains dans quatre autres pays africains. Les volontaires, qui ont choisi de rester dans leurs communautés d’accueil au milieu de la pandémie, ont lancé plus de 70 projets de santé publique et d’autonomisation économique et ont travaillé pour sensibiliser les communautés aux mesures de santé et de sécurité liées au Covid-19. Collectivement, ils ont touché plus de 53 000 personnes.

Corps Africa recrute et forme de jeunes d’Afrique pour qu’ils s’installent dans des communautés très pauvres de leur propre pays pendant un an, à l’instar du modèle du Peace Corps américain. Les volontaires organisent des réunions communautaires pour identifier et répondre aux changements et aux besoins locaux complexes en matière d’éducation, de santé, de développement des petites entreprises, d’urbanisme et d’infrastructure, d’agriculture et d’environnement. En vivant et en travaillant avec les communautés locales, les volontaires acquièrent une meilleure compréhension des problèmes auxquels sont confrontés leurs concitoyens et travaillent avec les dirigeants et les membres de la communauté pour co-créer et mettre en œuvre des solutions durables pour améliorer la vie, renforcer la résilience et créer de meilleurs résultats économiques pour tous. «Au cours de leur année de service, les volontaires de Corps Africa créent des emplois formels et informels en utilisant l’approche de conception centrée sur l’humain. Cela comprend la formation de formateurs et des projets communautaires détenus et gérés par la population locale. Ils écoutent, apprennent et dirigent, et ils acquièrent de l’humilité et de l’empathie en marchant aux côtés des membres de la communauté. Lorsque leur service est terminé, ils laissent un héritage d’innovation et de changement aux familles et aux communautés », déclare  Liz Fanning, fondatrice et Directrice exécutive de CorpsAfrica. 

Avec ce nouveau partenariat, l’organisation étendra son programme à quatre pays supplémentaires en 2022 que sont le Ghana, le Nigeria, l’Ouganda et l’Éthiopie. «Le Groupe OCP est très heureux et reconnaissant envers la Fondation Mastercard pour le soutien apporté au renforcement de la présence et de l’impact de CorpsAfrica sur le continent Africain. OCP Group se joint à Corps Africa pour remercier Mastercard d’avoir engagé près de 17 millions de dollars au cours des 3 prochaines années pour soutenir CorpsAfrica », indique le communiqué de presse. Et le même communiqué de préciser une seconde fois : «Mastercard est une entreprise dynamique, très respectée jouissant d’une présence philanthropique forte à travers le continent africain dont la contribution permettra de soutenir l’action de CorpsAfrica dont OCP Group est fier d’être le bailleur de fonds fondateur. »

A titre indicatif, inspirée par le Peace Corps américain, CorpsAfrica est une ONG innovante et dynamique qui fut d’abord incubée au Maroc avec le soutien du Groupe OCP et sous la houlette de Liz Fanning, une ancienne volontaire du Peace Corps au Maroc. Elle recrute et forme de jeunes femmes et hommes africains et les installe dans des communautés défavorisées de leur pays d’origine et ce pour une durée d’un an afin d’aider ces communautés à répondre aux besoins locaux urgents en matière d’éducation, de santé, de développement des petites entreprises, d’agriculture et d’autres secteurs identifiés comme étant prioritaires par la population locale. L’impact est double : sur les communautés et sur les jeunes volontaires africains qui apprennent des leçons inestimables sur le leadership au service des communautés. Des leçons qui les marqueront tout au long de leur vie professionnelle. Pour plus d’informations sur CorpsAfrica et sur l’engagement Mastercard, voir lien ci-après : www.corpsafrica.org

« Le Groupe OCP soutient l’expansion de Corps Africa au-delà du Maroc, au Sénégal, au Rwanda et au Malawi avec l’aide de plusieurs autres généreux donateurs. Au cours des 8 dernières années, elle a accueilli environ 300 bénévoles. Nous nous engageons à rester un partenaire financier et programmatique de Corps Africa à travers le continent, reflétant la conviction profonde du Groupe que l’une des plus grandes richesses de l’Afrique est sa population et particulièrement ses jeunes générations. L’investissement substantiel de la Fondation MasterCard est une merveilleuse validation de la valeur et de l’impact de CorpsAfrica, et nous les remercions pour leur générosité. »

 

Partager.

Répondre