fbpx

Cameroun: Vivendi investit dans une deuxième salle de cinéma

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Le groupe Vivendi injecte 350 millions de FCFA pour une salle de cinéma
Vivendi donne un nouveau souffle à une activité qui se meurt.

Vivendi donne un nouveau souffle à une activité qui se meurt.

Le Cameroun est très souvent présenté comme l’Afrique en miniature. Mais dans ce pays, aucune salle de cinéma n’est fonctionnelle, ni à Yaoundé, ni à Douala et ce, depuis plus d’une décennie. Le groupe français Vivendi saisit donc cette occasion pour réaliser de bonnes affaires, convaincu que, comme au Nigeria, le cinéma peut largement contribuer au PIB. Pour leur infrastructure de Douala qui a été inaugurée le 18 janvier dernier, « la partie du bâtiment a coûté environ 500 000 euros (environ 350 millions de FCFA). Mais il faut ajouter à ce montant, celui du matériel qui a été importé, (équipements numériques, fauteuils, traitement acoustiques, le son Dolby 7,1 l’écran) et également tout le matériel électrique », explique Corinne Bach, présidente directrice générale de Canal Olympia, par ailleurs vice-présidente de Vivendi Village.
La salle de cinéma que vient d’ouvrir à Douala l’entreprise du Breton Vincent Bolloré emploiera six personnes directement, tous des nationaux, tandis que plusieurs dizaines de personnes pourront trouver un emploi de manière indirecte. « Le fait que les gens vont payer ici pour voir les films, il y a 50 % du chiffre d’affaires de la billetterie qui va aux producteurs de films », détaille Corinne Bach. C’est la deuxième salle de cinéma que Bolloré ouvre au Cameroun, la première a été ouverte à Yaoundé en juin 2016. Il est dit que d’autres salles similaires seront ouvertes cette année à Niamey au Niger le 1er février et à Ouagadougou au Burkina Faso le 25 février.
Partager.

Répondre