fbpx

Diplomatie de l’aide alimentaire : Le match Russie-Ukraine

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Kiev prévoit d’expédier au moins 60 grands navires de céréales vers plusieurs pays africains, sans conditionnalité liée au soutien politique à l’Ukraine dans la guerre contre la Russie. Au même moment, Moscou annonçait l’envoi de 20.000 tonnes d’engrais sur le continent.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé le week-end dernier un plan d’expédition de céréales vers les pays africains les plus exposés à l’insécurité alimentaire. « L’Ukraine remplira ses obligations concernant l’exportation de céréales et d’autres produits agricoles sur le marché mondial», a déclaré le chef de l’Etat ukrainien à l’occasion de la commémoration de l’Holodomor, la famine volontairement provoquée par le régime stalinien dans le pays dans les années 1930.

«Nous, Ukrainiens, connaissons l’horreur de la faim. Nous ne permettrons à personne d’utiliser la faim comme une arme», a renchéri le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, qui avait fait une tournée diplomatique dans plusieurs capitales africaines en octobre dernier. «D’ici au printemps 2023, nous prévoyons d’approvisionner au moins cinq millions de personnes sur le continent africain ».

Kiev prévoit d’expédier au moins soixante grands navires de céréales vers plusieurs pays : l’Ethiopie, le Soudan, le Soudan du Sud, la Somalie, la République démocratique du Congo, le Kenya, le Yémen, le Nigeria, l’Egypte et « bien d’autres encore », a révélé le chef de la diplomatie ukrainienne en précisant qu’il n’y a aucune conditionnalité pour être éligible à cette aide alimentaire.

20 000 tonnes d’engrais russes vers le Malawi

De son côté Moscou par la voix de son ministre de l’Agriculture, Dmitri Patrouchev, avait annoncé, fin octobre, que la Russie était «prête à envoyer gratuitement jusqu’à 500 000 tonnes de céréales aux pays les plus pauvres au cours des quatre prochains mois, ainsi qu’à remplacer complètement le blé ukrainien sur le marché mondial à des prix abordables».

Un premier navire chargé de 20 000 tonnes d’engrais russes a déjà quitté le port de Rotterdam à destination du Malawi. Cette cargaison est la première d’une série d’envois d’engrais destinés à des pays africains dans les mois à venir.

 

 

Partager.

Répondre