Dernières nouvelles
Accueil » Confidentiel et décryptage » Futur «train urbain» d’Abidjan : La gestion confiée au français Keolis

Futur «train urbain» d’Abidjan : La gestion confiée au français Keolis

Train urbainLe Groupe de transport français Keolis exploitera le futur « train urbain » d’Abidjan. Il fait partie du consortium mené par Bouygues Construction qui a signé une convention de concession avec le gouvernement ivoirien pour la conception, le financement, la réalisation et l’exploitation d’une ligne de train urbain de 37,5 kilomètres à Abidjan. Le consortium, baptisé Société de transport abidjanais sur rail (Star), comprend également les entreprises coréennes Dongsan Engineering et Hyundai Rotem, cette dernière devant fournir le matériel roulant.

La future ligne devrait relier, à la fin 2019, la ville d’Anyama à l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny et devrait transporter jusqu’à 300.000 voyageurs par jour. Le coût du chantier est estimé à 1,3 milliard d’euros. La convention signée entre l’Etat ivoirien et la Star doit permettre le démarrage des études, sur la base desquelles pourra être lancée la sécurisation des financements. Keolis assurera à partir de 2020 l’exploitation de la ligne sur la durée de la concession, qui pourrait aller de 25 à 30 ans, selon un expert local.

Il faut dire que la présence de Bouygues Construction n’est pas surprenante. L’entreprise a récemment construit un pont routier à Abidjan. Celle de Keolis est plus étonnante : la filiale de la Société nationale des chemins de fers français (SNCF) ne plaçait jusqu’à présent pas l’Afrique dans ses priorités stratégiques, misant plutôt sur l’Asie ou le Moyen-Orient.

Keolis Transport férroviaire Urbanisme

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*