fbpx

Gambie : Le Président Jammeh fait « couler » le pont sur le fleuve Gambie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Yahya JammehLe Président gambien, Yahya Jammeh, croit dure comme fer que la menace contre son régime ne peut venir que de l’extérieur dans la mesure où à l’intérieur, il a le soutien de l’armée gambienne. Pour se prémunir des « complots venant de l’extérieur », il a décidé d’annuler le projet de construction d’un pont Tenda-Yelli Tenda, sur le fleuve Gambie. Ce pont devait relier la Gambie et le nord du Sénégal, et faciliter les échanges entre les deux pays. Cependant, malgré cet apport économique important que présage ce pont, Yahya Jammeh, estime qu’il va constituer « une brèche qui pourrait faciliter les ennemis armés de nuire à la Gambie », a-t-il déclaré, alors qu’il recevait les représentants des forces de sécurité et de hauts fonctionnaires du pays venus lui exprimer leur soutien après le putsch militaire avorté.

Les travaux de construction du port devaient être financés par la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 65 millions USD.  Les autorités gambiennes et le consortium Corsan-Covian-Arezki avaient signé une convention d’accord pour la réalisation de l’ouvrage au mois de novembre 2014.

Malgré cet accord,  le Chef d’Etat gambien, estime aujourd’hui que le Sénégal est particulièrement menaçant pour lui, car plusieurs ex-militaires et agents de sécurité gambiens sont réfugiés dans le pays que dirige Macky Sall. Le 30 décembre 2014, le régime de Jammeh qui est à la tête de la Gambie depuis 21 ans à  l’issue d’un putsch militaire en 1994, avait échappé à un coup d’Etat.


Partager.

Répondre