fbpx

Managem : Le profit warning ne veut rien dire

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le groupe Managem, constitué de la maison-mère éponyme et de sa filiale SMI (Société Métallurgique d’Imiter), a beaucoup pâti de la chute des cours internationaux des matières premières en 2014. Il a même été obligé par le gendarme de la bourse au Maroc de publier un profit warning, synonyme d’alerte rouge sur les bénéfices pour les néophytes. Mais la communauté financière, les analystes qui agissent sur le cours de la valeur en bourse notamment, n’y prêtent guère attention.

«La chute des bénéfices était prévisible au regard du marché international alors que les profits warning alertent sur les imprévus», s’est étonné l’un deux. Ce qui l’inquiétait davantage, c’est la capacité de l’opérateur à honorer ses engagements de mise en production des nouvelles mines au Soudan et en République Démocratique du Congo ou le climat politique est fortement impactant.

Abdelaziz Abarro, président de Managem, aura vite fait de le rassurer. Lors de la présentation des résultats annuels de son groupe, il a assumé la baisse du résultat brut d’exploitation en 2014, 252 millions de dirhams en moins par rapport à l’exercice 2013. Mais «l’entreprise à bien réagi par l’augmentation de la cadence de production», a estimé Abarro. Au sens du responsable, Managem reprendra rapidement le chemin de la croissance rentable, avec la finalisation des études de faisabilité pour l’exploitation notamment de la mine de cuivre de Pumpi en RDC. Une annonce que le marché financier ne manquera pas de saluer.

tinmar 970

Partager.

Répondre