fbpx

Le marché africain attire de plus en plus les exportateurs de miel

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les importations africaines de miel ont connu une hausse de 25% par rapport à l’année 2012, en passant de 8363 tonnes (19 millions de dollars US) à 10 466 tonnes (23 millions de dollars US). Cette tendance haussière des importations africaines de miel devrait continuer, étant donné que ce marché attire de plus en plus d’entreprises exportatrices, spécialement en Afrique du Nord.

miel afrique abeillesL’entreprise canadienne Miel Abitémis entend commercialiser ses produits en Afrique du Nord. C’est la première fois que cette entreprise familiale, fondée il y a 25 ans, se lance dans l’exportation hors de l’Amérique du Nord. La production africaine du miel représente près de 12% de la production mondiale. Elle est concentrée sur la région de l’Est. En effet, les deux plus grands producteurs du continent sont l’Ethiopie avec une production avoisinant les 45000 tonnes et la Tanzanie avec 30 000 tonnes. En troisième position, figure l’Angola avec une production de 23300 tonnes suivi de la République Centrafricaine avec 16200 tonnes et le Kenya avec 12000 tonnes. L’Afrique représente moins de 1 % des échanges mondiaux du miel. En effet, en 2013, les exportations africaines de ce produit ont plus que doublé en atteignant 7 800 tonnes, soit une valeur de 9,5 millions de dollars US. Madagascar est le premier exportateur avec une part de 60 % des exportations totales africaines de miel, suivi de l’Egypte (15 %), l’Ethiopie (11%), la Zambie (5%) et l’Afrique du Sud (4%). S’agissant des importations, elles ont connu également une hausse de 25% par rapport à l’année 2012, en passant de 8363 tonnes (19 millions de dollars US) à 10 466 tonnes (23 millions de dollars US). Cette tendance haussière des importations africaines de miel devrait continuer, étant donné que ce marché attire de plus en plus d’entreprises exportatrices, spécialement en Afrique du Nord.

En 2013, la production mondiale du miel a atteint près de 1,7 million de tonnes soit une croissance de 3% par rapport à l’année 2012. Toutefois, la demande mondiale dépasse systématiquement l’offre, et avec les colonies d’abeilles qui disparaissent aux États-Unis et en Europe, le miel pur risque de devenir un produit de base de plus en plus coûteux. C’est déjà le cas aux États-Unis où le prix du miel est en hausse de plus de 6 % par an, et le marché devrait atteindre 12 milliards de dollars US en 2015. Les exportations mondiales de miel ont atteint plus de 2 milliards de dollars US en 2013 pour un volume de 596 000 tonnes. La Chine se positionne comme le premier exportateur avec des ventes qui ont dépassé 247 millions de dollars US, suivie de l’Argentine (213 millions de dollars US) et la Nouvelle-Zélande (139 millions de dollars US). Pour ce qui est des importations, 80% de l’offre mondiale du miel sont absorbés par trois pays en 2013 : les Etats-Unis à hauteur de 498 millions de dollars US, l’Allemagne (322 millions de dollars US) et le Japon (116 millions de dollars US).

tinmar 970

Partager.

Répondre