fbpx

Maroc : Le ministre-président wallon Elio Di Rupo en mission d’entrepreneuriat énergie et numérique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

 

Le ministre-président de wallonie Elio Di Rupo effectue une visite de travail au Maroc du 8 au 12 novembre, dans le cadre d’une mission de l’agence Wallonie-Bruxelles International (WBI) centrée sur la transition énergétique, l’entrepreneuriat et la mise à l’emploi dans le numérique. Les détails.

Depuis 1999, date de la signature de l’accord de coopération entre la Wallonie et le Maroc, les relations entre ces deux entités n’ont cessé de croître. A la veille du renouvellement d’un nouveau programme de coopération pour les 5 prochaines années (2023-2027), la visite de travail du ministre-président se centrera sur trois axes thématiques : l’énergie, l’entreprenariat et la régionalisation. Cette visite de travail au Maroc marque l’importance que revêt ce pays pour les entreprises, opérateurs et talents de Wallonie. L’objectif est de consolider les liens forts qui existent entre la Wallonie et le Maroc.

 Energie

Depuis 2009, le Royaume du Maroc a mis en place une stratégie volontariste et ambitieuse en matière d’énergies renouvelables. La diminution de la dépendance aux énergies fossiles et le développement des énergies renouvelables sont des objectifs partagés, autant par le Maroc que la Wallonie.

Dans ce contexte, le ministre-président rencontrera, le jeudi 10 novembre, les responsables de l’agence marocaine MASEN, l’Agence marocaine de l’énergie durable. Il participera au lancement d’un projet commun de recherche industrielle « SolHeatAir ».

SolHeatAir est labellisé par les pôles wallons de compétitivité Mecatech et Greenwin. L’initiative a pour objectif de développer une solution de production, stockage et valorisation de l’air chaud produit par des sources d’énergies renouvelables, afin d’être utilisé dans des process industriels et les réseaux électriques et de chaleur et ainsi réduire les émissions de CO2 et tendre vers la neutralité carbone. Le projet est porté par le consortium d’entreprises John Cockerill, Prayon, B-Sens, ainsi que l’UMONS et le centre de recherche INISMA.

Sur un budget total de 4 millions d’euros, le gouvernement wallon finance à hauteur de 2 millions d’euros auxquels s’ajoutent les contributions des partenaires wallons (1,6 million d’euros) et marocains (400.000 euros).

Le Maroc ambitionne de devenir un fournisseur d’énergies renouvelables pour l’Europe grâce à sa forte capacité de production d’énergies solaire et éolienne, et bientôt d’hydrogène vert. La Wallonie accompagnera cette initiative pour positionner la Belgique comme un acteur ambitieux du nouveau Partenariat Vert que le Maroc vient de signer avec l’Union européenne.

  Entreprenariat, emploi et jeunesse

La Note de Politique internationale de la Wallonie, au travers de sa diplomatie de solidarité, accorde une attention particulière à l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes et à la création d’emplois durables. Par ailleurs, elle met également en avant le soutien à la créativité comme facteur de rayonnement de la Wallonie.

Dans ce contexte, le vendredi 11 novembre, le Ministre-Président Elio Di Rupo participera à l’inauguration officielle de l’incubateur « LionsGeek » en compagnie de M. Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences au Maroc et de Ibrahim Ouassari, fondateur de MolenGeek.

LionsGeek est un incubateur nouvelle génération ouvert aux jeunes casablancais et dédié au digital et aux médias sur le modèle wallon de Charlewood développé par les équipes de Molengeek à la RTBF Charleroi. Il est le fruit d’un partenariat entre Molengeek, Wallonie-Bruxelles International (WBI) et l’Association pour la Promotion de l’Éducation et de la Formation à l’Étranger (APEFE), l’Agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers (AWEX), les deux chaînes publiques RTBF et 2M (2e chaîne marocaine), et avec le Ministère de l’emploi du Maroc et l’agence pour l’emploi ANAPEC. LionsGeek intervient dans l’extension au Maroc du projet de formation et d’activation de talents numériques que MolenGeek a déjà développé à Bruxelles, Charleroi, Anvers, Padoue, et Amsterdam.

Le vendredi 11 novembre, le Ministre-Président participera également à la conférence sur l’emploi des jeunes et le digital, dans le cadre de la clôture du programme d’Appui aux Jeunes Initiatives (AJI).

Ce projet mis en oeuvre par l’APEFE et financé par l’Etat fédéral via Enabel (agence de coopération fédérale belge) s’effectue en partenariat avec le ministère marocain de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences à travers l’Agence Nationale de Promotion des Emplois et des Compétences (ANAPEC) et d’autres acteurs territoriaux de proximité opérant dans l’appui à l’entrepreneuriat des jeunes dans les régions ciblées.

Il a permis la création de 738 entreprises et près de 1.600 emplois pour des jeunes non-diplômés.

Outre ces thématiques, la Wallonie souhaite maintenir sa place de partenaire économique privilégié du Maroc. Le pays est le 2ème partenaire commercial de la Wallonie sur le continent africain.

Le Ministre-Président de Wallonie doit rencontrer plusieurs membres du gouvernement marocain : le chef de Gouvernement Aziz Akhannouch, le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita et le Ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques, Mohcine Jazouli.

Il s’agit de rencontres importantes, étant donnés les liens économiques, sociaux et culturels entre la Wallonie et le Maroc, ainsi que l’agenda de préparation du prochain programme wallon de coopération avec le Maroc pour la période 2023-2027. Les axes stratégiques seront la compétitivité et l’innovation pour le développement durable, la régionalisation et l’intelligence des territoires.

Le Ministre-Président Elio Di Rupo est également attendu le jeudi 10 novembre pour un échange avec les étudiants de l’école de management ESCA. Basée à Casablanca, l’ESCA est une institution académique d’excellence, reconnue par l’État, qui s’est toujours distinguée par son engagement à servir les entreprises au Maroc. HEC Liège a signé en 2021 une convention de partenariat avec l’ESCA pour la mise en œuvre d’une co-diplomation dans le cadre de leur programme International MBA.

Enfin, la visite de l’école belge de Rabat est également prévue le jeudi 10 novembre. Le succès des écoles ouvertes à Casablanca (2014) et Rabat (2018) participent au rayonnement et à la valorisation du savoir-faire belge et wallon en matière pédagogique.

 

 

Partager.

Répondre