fbpx

Mines : Création d’une bourse de métaux au Soudan

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’information émane du ministre des Finances Jibril Ibrahim, qui annoncé imminente la fin du processus de création.

Avant le mois d’avril, le Soudan mettra sur orbite ce projet qui permettra aux autorités de réglementer le secteur minier, particulièrement l’exploitation aurifère. 

Jibril ibrahim

Jibril Ibrahim, ministre des Finances du Soudan

Traditionnellement artisanale, 70 à 80 % de la production nationale d’or (plus de 90 tonnes selon la Banque mondiale) quitterait chaque année le pays en contrebande, d’après des officiels du gouvernement. Aussi une grogne des commerçants avait pris forme : ils ont demandé l’autorisation d’exporter la totalité de la quantité d’or en refusant de verser 30 % à la Banque centrale du Soudan pour des transactions en fonction du prix du marché.

Néanmoins, l’État a autorisé en janvier 2020 que les producteurs locaux exportent une partie de leur production, alors qu’ils étaient obligés de vendre la totalité à la Banque centrale. Cette décision n’avait pas alors suffi à les contenter, en raison notamment d’un taux de change livre soudanaise/dollar US jugé «irréaliste».

La bourse des métaux est donc la posologie du pays régulièrement cité comme le 3ème producteur d’or en Afrique.

Partager.

Répondre