Dernières nouvelles
Accueil » Eclairage » Mohamed Saïd Fofana, Premier ministre de la République de Guinée : Le Maroc est un partenaire de référence

Mohamed Saïd Fofana, Premier ministre de la République de Guinée : Le Maroc est un partenaire de référence

AFRIMAG : Quels sont les enseignements que vous tirez de ce forum économique Maroc-Guinée ?

Mohamed Saïd Fofana : Il faut reconnaitre que le Forum économique Maroc-Guinée a été une réussite. D’abord, nous remercions les autorités marocaines pour toutes les facilités qui ont été mises en place pour le succès de cette rencontre. Nous exhortons nos opérateurs économiques à intéresser les investisseurs marocains à parier sur la Guinée. C’est à eux désormais d’entreprendre des efforts nécessaires dans la mesure où notre gouvernement, à travers cette conférence, a posé les jalons d’un partenariat mutuellement profitable. Pour ce faire, des textes réglementaires existent. Des conventions ont également été signées notamment celle relative à l’accord mutuel des investissements.

Les gouvernements guinéen et marocain sont prêts à accompagner les investisseurs de nos deux pays. Je pense que ce forum est venu au bon moment car il a permis aux uns et aux autres de s’informer sur les potentialités existant en Guinée et au Maroc. Ce qui est vrai, c’est que la Guinée a besoin des investisseurs marocains et nous les attendons.

Mohamed Saïd Fofana Premier ministre de GuinéeJustement, quelle appréciation faites-vous de ce Forum tenu à Casablanca au moment où les pays limitrophes de la Guinée ont fermé leurs frontières à cause de la fièvre Ebola ?

Pour nous, c’est un geste fort que nous ne cesserons jamais d’apprécier. L’histoire retiendra cet acte fort ô combien humain et solidaire du Roi du Maroc pour la Guinée. Cela a frappé la conscience de beaucoup de pays qui nous fermaient leurs frontières. L’action de sa Majesté le Roi Mohammed VI, fort appréciable, donne la possibilité aux Guinéens se déplacer aisément dans ce pays frère et ami qu’est le royaume du Maroc. C’est un geste de haute portée historique, politique et morale mais aussi et surtout humanitaire.

Quel contenu donnez-vous aujourd’hui, à une année des élections présidentielles, quand le président Alpha Condé disait, lors de son investiture en 2010, que la Guinée is back ?

C’est une réalité le retour de la Guinée dans le concert des nations. Ce n’est pas un slogan mais un fait. Aujourd’hui, la Guinée est présente dans toutes institutions africaines et internationales. Nous avons renoué nos partenariats avec nos anciens amis ainsi que les institutions financières internationales. Maintenant, c’est par le développement que nous allons prouver que la Guinée est de retour. Nous allons investir dans notre pays pour transformer la structure de notre société au profit de nos populations. Cependant, il appartient à chaque Guinéen de jouer sa partition. Qu’on laisse de côté ces querelles inutiles, ces problèmes de personne, que l’on ait des débats d’idées autour d’un programme économique, démocratique et social viable pour la construction de notre pays. Nous avons plusieurs crises qui se succèdent chez nous : crise politique, crise économique, crise sociale. Et si nous ne prenons pas conscience de ces crises multiformes, nous risquons de compromettre notre développement.

Le Président de la République, chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé ne cesse de donner des exemples en la matière. Son engagement dans la lutte contre la fièvre Ebola est éloquent en la matière.

 

Extrait de l’allocution du discours du Premier ministre guinéen

« …Je voudrais du haut de cette tribune réitérer la reconnaissance du Président de République, du gouvernement que je dirige et du peuple de Guinée à l’endroit de Sa Majesté le Roi Mohamed VI (que Dieu l’assiste) et du peuple frère du Maroc. Comme on ledit souvent, c’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît ses vrais amis. Le Maroc a encore une fois montré au monde entier, et pour l’histoire, qu’il est une grande nation. Car, au moment où nos pays sont stigmatisés, où les portes se ferment devant nous, le Roi Mohammed VI (que Dieu l’assiste) a, lui, ouvert les portes de son pays à ses frères africains pour leur témoigner sa solidarité et son soutien à la lutte que nous menons contre Ebola. C’est ici au Maroc, précisément à Casablanca, que l’équipe de football de Guinée a pu organiser et gagner son match aller des qualifications de la Coupe d’Afrique des Nations 2015 contre le Togo. Aujourd’hui, nous sommes encore revenus au Maroc pour parler de coopération et de développement. Tout cela est donné avec du cœur. Comme le dit ce proverbe marocain, je cite « ce qui est fait de bon cœur, vaut son pesant d’or » ; le peuple de Guinée s’en souviendra et saura apprécier avec justesse cet élan du cœur ».

 

Mohamed Saïd Fofana

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*