fbpx

Mondial 2022 : La presse française encense Les Lions de l’Atlas

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La presse française a été unanime à saluer l’exploit « historique » des joueurs marocains «héroïques », qui se sont qualifiés pour la première fois de leur histoire pour les quarts de finale de la Coupe du monde, mais qui ont «toujours faim».

«Héroïques, Les Lions de l’Atlas font chuter la Roja», écrit Le Parisien, soulignant qu’en se hissant, pour la première fois en quarts de finale, le «Maroc devient la sensation de ce Mondial et rêve de marquer l’histoire».

Selon le journal, «c’est au bas d’une copie tactique parfaite que le Maroc a signé sa qualification. Contraignant la Roja à un somnolent jeu de passes en essuie-glace, mais qui nettoyait rien du tout, le Maroc a mérité son passage en quarts de finale».

RMC Sport relève, de son côté, qu’après une énorme bataille qui aura duré 120 minutes, le Maroc signe une «qualification historique » en quarts de finale de la Coupe du monde.

Libération note, pour sa part, que l’exploit du Maroc contre l’Espagne a fait danser Casablanca, où la victoire aux tirs au but face aux Espagnols a été célébrée à grands coups de parades, de klaxons et de chants.

Signe de la «communion historique » vécu par le peuple marocain, SM le Roi Mohammed VI en personne a été aperçu dans les rues de Rabat, écrit le quotidien, ajoutant que le Souverain, filmé à bord d’un SUV, « portait un maillot de l’équipe nationale agitant, tout sourire, un petit drapeau par la fenêtre du véhicule ».

«Désormais c’est tout un pays qui rêve plus grand », relève le journal.

De son côté Eurosport note que les coéquipiers d’un Sofyan Amrabat « exceptionnel » affronteront le Portugal pour une place en demi-finale, ajoutant que d’une panenka pleine de sang-froid, Achraf  Hakimi qui “écrit l’histoire du Maroc”, a terrassé l’Espagne pour envoyer les Lions de l’Atlas en quarts de finale du Mondial pour la première fois.

Et d’ajouter que la “folle aventure” des joueurs de Walid Regragui se poursuit, car après avoir tenu tête à la Croatie (0-0) et battu la Belgique (2-0) lors de la phase de groupe, les Marocains ont fait chuter l’un des favoris à la victoire finale, en faisant preuve d’énormément de cœur et de résilience.

Franceinfo écrit que le Maroc y a cru jusqu’au bout, et tient son « plus grand exploit » en Coupe du monde. “Dominé dans le jeu (77% de possession pour l’Espagne) mais loin d’être amorphe, le Maroc ne s’est jamais laissé endormir par le jeu de passes de la Roja, et c’est lui qui a finalement eu le dernier mot”, relève-t-on, ajoutant qu’en accédant aux quarts de finale, les Lions de l’Atlas réalisent le meilleur parcours de leur histoire en Coupe du monde, eux dont la meilleure performance restait un huitième de finale, en 1986.

Le Point se fait l’écho, pour sa part, des scènes de liesse de plusieurs milliers de supporteurs du Maroc sur les Champs-Élysées mardi dans la soirée, pour fêter la qualification historique des Lions de l’Atlas, ajoutant que malgré le froid saisissant, les trottoirs, une partie de la chaussée et même les rues adjacentes étaient parcourus par les supporteurs, dans une ambiance bon enfant.

La dépêche.fr revient sur la panenka « somptueuse » avec laquelle Achraf Hakimi a conclu « la superbe performance » du gardien Yassine Bounou, infranchissable pendant la séance des tirs au but.

Au Stade Education City de Doha, l’opposition de style tant attendue a bien eu lieu entre l’Espagne, son jeu de passes courtes, et le Maroc, ses contres et ses victoires fondées sur une excellente défense, la meilleure du tournoi (un seul but encaissé), remarque-t-on.

Et à ce jeu-là, c’est le style de jeu des Lions de l’Atlas qui a longtemps semblé le plus en mesure de faire gagner son équipe, devant les supporters marocains, bien plus nombreux que ceux de l’Espagne, poursuit le site d’information.

Avec MAP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager.

Répondre