Dernières nouvelles
Accueil » Echos éco » Niger. Assainissement total piloté par les communautés : les journalistes s’engagent

Niger. Assainissement total piloté par les communautés : les journalistes s’engagent

Apres Zinder, c’est la capitale de l’Ader qui a abrité du 04 au 06 novembre 2014, un atelier de formation à l’intention des medias membres du Réseau nigérien des journalistes pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement (REJEA). Il s’agira d’imprégner les 85 participants essentiellement des journalistes sur l’approche Assainissement Piloté par la Communauté, en abrégé ATPC.

Eau et hygiène au NigerL’objectif général de cette formation vise à renforcer les capacités des journalistes afin de comprendre et de participer activement au débat sur le secteur de l’eau et de l’assainissement et aider la communication pour la mise á échelle de l’approche ATPC. Ces rencontres ont regroupé plus de 85 journalistes de la presse publique et privée des régions de Tillabéry, Niamey, Dosso, Agadez et Tahoua , Zinder ,Maradi et Diffa.

L’eau, l’hygiène et l’assainissement, faut-il le rappeler, sont aujourd’hui, plus qu’hier, au centre des préoccupations de tous les pays en voie de développement.

Au Niger, le problème de l’assainissement se pose avec acuité et constitue une préoccupation majeure. Le pays se situe encore dans le carré des nations qui doivent redoubler leurs efforts pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en la matière d’ici 2015. En effet, on estime à 19,31% (INS 2012), le nombre de personnes ayant accès à des installations sanitaires améliorées au niveau national avec plus de 64,77 en milieu urbain et 7,22 en milieu rural.

Le gouvernement a fait des efforts pour améliorer le sous-secteur en mettant en œuvre un Programme national d’alimentation en eau potable et assainissement (PNAEPA) dans lequel, 40.000 latrines sont prévues chaque année depuis 2011.

Cependant, force est de constater que les efforts du Niger sont loin de satisfaire aux engagements pris, qui est celui d’investir 0.5% du budget national dans l’assainissement.

Pour accélérer l’atteinte des OMD en assainissement et pour avancer les objectifs du PNAEPA, une nouvelle approche, l’Assainissement total piloté par les communautés (ATPC) est mise en œuvre par un certain nombre d’acteurs dont l’UNICEF.

Le principe de l’ATPC est l’incitation et l’encouragement à la motivation de soi-même et de la collectivité, dans un désir de changement de comportement, sans un appui extérieur d’un quelconque partenaire au développement ni du gouvernement.

La mise en œuvre de l’ATPC a contribué au renforcement des actions en faveur de l’assainissement au niveau du pays, grâce aux actions combinées des partenaires au développement telles que l’UNICEF, Plan Niger, SNV ; WATERAID, CRS, etc. Une bonne partie du pays est couvert par des activités d’ATPC, cependant au niveau des activités, l’ampleur semble limitée et les méthodologies paraissent divergentes et multiples.

En 2013 l’atelier sur l’harmonisation de la mise en œuvre de l’approche ATPC, a formulé une recommandation importante celle qui consiste à former le réseau des journalistes de l’eau et de l’assainissement sur l’approche ATPC.

Assainissement REJEA Ressources hydriques

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*