fbpx

Nigeria : Les comptes bancaires de Shell bloqués

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les Nigérians ont décidé de mener le vie dure aux multinationales ayant des pratiques douteuses dans l’exploitation du pétrole et dans leurs relations d’affaires avec les partenaires locaux. Après les déboires d’ExxonMobil dont le PDG local a fait l’objet d’un mandat d’arrêt, c’est autour de Shell de voir ses comptes bancaires bloqués par la justice. 

Et il faut dire que les déboires de Shell s’accumulent au Nigeria. En effet, après une série de décisions qui lui sont défavorables dans les litiges qui l’opposent aux habitants du Delta du Niger, c’est autour d’Aiteo Eastern E&P d’évoquer un ancien différend avec le major britannique. La justice nigériane a autorisé la restriction de Shell à ses comptes bancaires. Pour débloquer la situation, il lui faudra absolument négocier avec cette entreprise pétrolière locale détenue par le milliardaire nigérian Benedict Peters.

Pour rappel, l’affaire concerne un consortium composé de Shell, Total et Eni qui a vendu en 2015, ses 45 % d’intérêts dans un bloc pétrolier et dans la ligne Nembe Creek Trunk Line (NCTL) à la société Aiteo Eastern, pour 2,4 milliards de dollars.


Sauf que Shell n’avait pas été très réglo s’agissant les informations communiquées à l’acquéreur au moment de la transaction. Par exemple, les installations des pipelines étaient dans un état de vétusté indescriptible. De sorte qu’elles exposaient le pétrole au siphonage permanent des populations. Au final, cette situation a entraîné un manque à gagner important qui a empêché le remboursement des prêts contractés pour acheter ce bloc.

Or, Aiteo avait bénéficié de 1,5 milliard de dollars pour cette acquisition. Elle s’est alors tournée vers la justice pour réclamer jusqu’à 9 milliards de dollars de dommages et intérêt contre Shell désignée comme l’unique responsable de la surévaluation et des pertes occasionnées.  Pour le moment, le tribunal a demandé à Shell de provisionner une somme de 2,8 milliards de dollars au moins, faute de quoi elle ne pourra avoir accès à ses comptes.

Partager.

Répondre