fbpx

Production de vaccins anti-Covid : Des usines en kit bientôt en Afrique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La société allemande de biotechnologie BioNTech a révélé mercredi 16 février son intention de créer une usine de production de vaccins en Afrique. La construction d’installations de production d’ARNm en Afrique est prévue au Sénégal, au Rwanda ou peut-être en Afrique du Sud, a indiqué BioNTech.

En collaboration avec Pfizer, la société a développé l’un des premiers vaccins contre le Covid-19 approuvés. « L’étape d’aujourd’hui nous rapproche de notre objectif d’améliorer les soins de santé en rendant nos innovations accessibles dans le monde entier », a indiqué Ugur Sahin, directeur général et cofondateur de BioNTech. Les premières usines de vaccins « modulaires », des structures préfabriquées qui sont ensuite transportées vers un autre site, seront constituées de deux conteneurs pour la production du principe actif ainsi que de la formule innovante du vaccin déjà élaboré. Si elle est approuvée par les autorités réglementaires locales, la production devrait commencer environ 12 mois après la livraison aux sites d’exploitation définitifs, avec une capacité initiale pouvant atteindre 50 millions de doses de vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 par an.

Ugur Sahin et Ozlem Tureci incarnent la réussite allemande en matière de vaccin. Ils sont derrière BioNTech

« La question était : est-ce que nous arrivons à rendre le processus de fabrication compact au point de le faire rentrer dans un conteneur », explique Ugur Sahin, PDG et cofondateur de BioNTech.

Le laboratoire, pionnier dans la technologie de l’ARN messager, a conçu deux modules de douze conteneurs au total, l’un pour la fabrication de l’ARNm et l’autre pour finaliser le sérum de vaccin, qui doit ensuite être mis en flacons ailleurs.

Une usine mobile au Sénégal ou au Rwanda

Cette usine mobile baptisée « BioNTainer » sera envoyée au Rwanda ou au Sénégal, peut-être dans les deux pays, « au deuxième trimestre » 2022 et les premières doses devraient être disponibles 12 mois plus tard.

L’ouverture d’une usine conventionnelle de ce type prend actuellement trois ans.

L’Afrique du Sud rejoindra « éventuellement » le réseau de production, selon BioNTech.

L’Afrique est le continent le moins vacciné. Plus d’un an après l’administration des premiers vaccins contre le Covid-19 et deux ans après le début de la pandémie, seuls quelque 12% des Africains ont été complètement vaccinés, selon le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies (Africa CDC).

Le projet s’inscrit dans un effort de BioNTech de « mettre en place des unités de production de la technologie d’ARNm sur tous les continents », explique Ugur Sahin, dont l’entreprise dit avoir produit plus de trois de milliards de doses de son vaccin développé avec l’Américain Pfizer.

« L’augmentation de la production locale est essentielle », alors que plus d’une centaine de pays « pourraient ne pas atteindre l’objectif de 70% que nous nous sommes fixé pour le milieu de cette année », a averti à Marbourg le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Partager.

Répondre