fbpx

RDC : L’armée neutralise des miliciens «Maï-Maï»

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’armée congolaise a annoncé avoir tué 33 miliciens Maï-Maï alliés aux rebelles burundais des FNL (Forces nationales de libération) à Uvira, une ville frontalière du Burundi située dans la province du Sud-Kivu à l’est du pays.

La présence de l’armée burundaise a été signalée dans cette région considérée comme une base arrière de la rébellion burundaise de RED-Tabara, par la société civile et les autorités locales. Ce groupe armé est accusé d’une série d’attaques au Burundi depuis 2015. 
Par ailleurs, les combattants des FNL du Burundi, un autre groupe armé, écument également dans la région. Ce mouvement est une mosaïque d’opposants et de radicaux hutus, la même ethnie que le président actuel. Les FNL se sont juré «d’avoir la peau» du pouvoir en place à Bujumbura accusé de mollesse et de «ne pas assez défendre la population hutue». Kinshasa s’est interdit depuis décembre dernier de communiquer sur les opérations de l’armée burundaise visant les groupes armés installés sur le territoire congolais.

 

Partager.

Répondre