fbpx

Sécurité aéroportuaire : L’OACI classe le Kenya au 2e rang des pays africains

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a classé le Kenya au deuxième rang des pays africains en termes de sécurité aéroportuaire, a annoncé samedi 30 juillet l’autorité de l’aviation civile du pays.

L’Autorité de l’aviation civile du Kenya (KCAA) a indiqué dans un communiqué publié dans la capitale kényane, Nairobi, que le pays avait atteint l’indicateur de durabilité régionale le plus élevé en matière de sécurité aérienne à la suite d’un audit effectué en mai par l’OACI, l’organisation des Nations Unies spécialisée dans l’aviation, qui compte 93 membres.
L’OACI a accordé au Kenya un score de 91,7 %, contre 88 % en 2015, pour la mise en œuvre des éléments critiques d’un système d’aviation, le plus élevé jamais enregistré en Afrique de l’Est et centrale.

Ce score place le Kenya en deuxième position après l’Afrique du Sud. L’OACI a inspecté les deux principaux aéroports du Kenya, l’Aéroport international Jomo Kenyatta à Nairobi et l’Aéroport international Moi à Mombasa. « Il s’agit d’un exploit historique pour le Kenya, qui a réussi à atteindre l’objectif fixé par l’OACI dans l’actuel plan mondial de sûreté aérienne », qui souhaite que tous les membres atteignent une mise en œuvre effective de plus de 90 % d’ici à 2030, a indiqué la KCAA.

Partager.

Répondre