fbpx

Sénégal émergent : 1,2 milliard d’euros déjà mobilisé

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Amadou Bâ, Ministre sénégalais des Finances

Amadou Bâ, Ministre sénégalais des Finances

Financement. Le gouvernement sénégalais a mobilisé, depuis la tenue du Groupe consultatif de Paris en février dernier, un montant de 710,45 milliards de francs CFA (environ 1,2 milliard d’euros) pour le financement de 30 projets du Programme d’action prioritaire (PAP). Annoncé par le ministre de l’Economie et des finances, Amadou Bâ, le 13 juin dernier, cette enveloppe constitue près de 19% des nouveaux engagements des partenaires techniques et financiers enregistrés en faveur du Plan Sénégal émergent (PSE).
« Nous avons tenu à informer les partenaires techniques et financiers d’un certain nombre de mesures prises par le gouvernement depuis le retour du Groupe consultatif dans la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent », a expliqué le ministre de l’Economie et des finances lors de la première réunion d’information avec les partenaires techniques et financiers du Sénégal.
Selon lui, il fallait « éviter d’être dans un processus plus théorique que pratique et communiquer sur des choses très précises et ponctuelles dans un contexte économique et social complexe et l’urgence de relever les défis de la mise en œuvre du PSE ». Et de préciser que son département travaille en « parfaite intelligence » avec le Bureau opérationnel de suivi (BOS) du PSE. « Nous nous accordons sur le cadre de suivi des mesures des projets et des réformes globalement. Et il n’y a pas d’incohérence à ce niveau, c’est très clair », a-t-il confié.
Pour Amadou Bâ, il fallait expliquer aux partenaires techniques et financiers (PTF) la manière dont ce dispositif est organisé et agencé. « L’objectif à travers la création du BOS est de pouvoir donner au chef de l’Etat, toutes informations susceptibles de lui permettre de se rendre compte de la marche effective des projets ».
Aujourd’hui, le gouvernement fait face à une demande sociale toujours croissante avec la nécessité d’une gestion concertée et transparente des politiques publiques en partenariat avec les acteurs nationaux et les partenaires techniques et financiers.

Partager.

Répondre